José Belloni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Belloni.


José Leoncio Belloni, né à Montevideo le 12 septembre 1882 et mort à Montevideo le 28 novembre 1965, est un sculpteur et graveur médailleur uruguayen de l'école réaliste.

Biographie[modifier | modifier le code]

José Belloni est né à Montevideo, en 1882. Sa famille est cependant retournée en Europe en 1890, et les Belloni s'installèrent à Lugano en Suisse. Il montra un intérêt précoce pour la sculpture, et était chaperonné par Luis Vasseli, et reçut une formation qui l'amena pour une courte période en Uruguay, en 1899. Plus tard, il s'inscrivit à l'Académie de Munich, et participa à de nombreuses expositions à travers l'Europe[1].

De retour en Uruguay, Belloni devint instructeur au Comité pour l'Encouragement des Beaux-Arts, et en 1914, il fut désigné pour succéder au peintre Carlos María Herrera en tant que directeur de cette institution. Belloni créa une sculpture en hommage à feu son prédécesseur, et son inauguration plus tard dans la même année au Paseo del Prado de Montevideo suscita une demande pour les monuments de son œuvre.

La première commande fut La carreta (Le chariot) de Belloni, une ode aux chars à bœufs omniprésents au XIXe siècle, et inauguré dans un parc de la ville (de nos jours José Batlle y Ordoñez Park), en 1919. La música (1923), un monument à Guillaume Tell (1931) suivit, et Belloni a également contribué par de nombreux bronzes et bas-reliefs à l'Assemblée générale de l'Uruguay.

Ce sculpteur reconnu s'est également chargé de peintures à l'école d'architecture de l'Université de la République de Montevideo. Il continua à sculpter dans le reste de sa vie ; parmi les œuvres notoires de cette période figurent Nuevos rumbos (Nouvelles voies), une œuvre naturaliste surplombant Parque Rodó, ainsi qu'un monument dédié à la personnalité éponyme du parc, l'écrivain et juriste José Enrique Rodó. Belloni paracheva El entrevero (La lutte) quasiment jusqu'à son décès en 1965, à l'âge de 83 ans. Ce chef-d'œuvre fut placé sur la Fabini Plaza, le long de l'Avenue du 18 juillet, en 1967[1].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Quelques médailles gravées par José Belloni[modifier | modifier le code]

  • Médaille "José Enrique Rodó". 1913.
  • Médaille "Primera Exposición Panamericana de Arquitectura. Montevideo". 1920.
  • Médaille "25 aniversario Banco de la republica oriental del Uruguay". 1921.
  • Médaille "Inauguración del monumento a Artigas, Montevideo". 1923.
  • Médaille "Al Doctor José Martirene, sus admiradores". 1932.
  • Médaille "Inauguración del monumento al Barón de Mauá". 1943.
  • Médaille "II Congreso Panamericano de Oftalmoligia, Montevideo". 1945.
  • 2 Médailles "Inauguración del Monumento a José Enrique Rodó". 1947;

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]