Jorhat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jorhat
Administration
Pays Drapeau de l'Inde Inde
État ou territoire Assam
District Jorhat
Commissaire municipal LS Changsan
Index postal 785001
Fuseau horaire IST Heure de Calcutta
(UTC+5.30)
Indicatif +0376
UNLC INJRH
Démographie
Population 66 450 hab. (2001[1])
Géographie
Coordonnées 26° 45′ 22″ N 94° 12′ 34″ E / 26.75602, 94.20945 ()26° 45′ 22″ Nord 94° 12′ 34″ Est / 26.75602, 94.20945 ()  
Altitude Max. 116 m
Divers
Site(s) touristique(s) Non loin de nombreuses zones naturelles
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Inde

Voir la carte administrative d'Inde
City locator 14.svg
Jorhat

Géolocalisation sur la carte : Inde

Voir la carte topographique d'Inde
City locator 14.svg
Jorhat

Jorhat (যোৰহাট) est une ville de l’État d’Assam en Inde. Centre administratif du district de Jorhat, la ville était capitale à la fin du XVIIIe siècle après la décomposition du royaume Âhom. Jorhat aujourd’hui est devenue une ville cosmopolite, prospère avec un fort sentiment d'identité propre. Au recensement de 2001, la ville comptait 66 450 habitants.


Géographie[modifier | modifier le code]

Située plutôt sur la rive gauche de la Bhogdoi, la ville est à 5 kilomètres au sud du Brahmapoutre dans laquelle le Bhogdoi se jette, elle se trouve donc au nord du district. La ville est traversée d’est en ouest par l’autoroute NH-37.

Histoire[modifier | modifier le code]

Jorhat était également connue sous le nom de Jorehaut. La ville disposait au XVIIIe siècle de deux quartiers de part et d’autre du Bhogdoi, Macharhat et Chowkihat. Au cours de l’année 1794, le roi Âhom Gaurinath déplace sa capitale de Sibsagar à Jorhat. Cette ville connu une belle expansion commerciale, mais fut complètement détruite après une série d’invasions birmanes à partir de 1817 et jusqu'à l’arrivée du vaisseau de la Compagnie anglaise des Indes orientales David Scott et de son capitaine Richard, en 1824.

La domination britannique, qui n’a pas été exempte de révoltes et de révolutions, a contribué à la réapparition de cette ville historique. Dès la première décennie de présence britannique, des révolutionnaires y ont fait leur apparition Gomdhar Konwar, Jeuram, et Piyali. Le système administratif britannique est mis en place en 1839 avec la création d’une force de police à Thana. Au cours de la révolte des Cipayes et celle de Piyali Barua des sabotages se sont produits et ces dirigeants y ont été pendus en 1858.

En 1885 une ligne de chemin de fer passant par la ville est construite permettant à l’industrie du thé de se développer rapidement.

La cité était alors le centre administratif d’un district comprenant les actuel districts de Sibsagar, Jorhat, Golaghat et une partie de celui de Karbi Anglong.

Culture[modifier | modifier le code]

C’est la ville la plus proche de Majuli, une île formé par le Brahmapoutre où le adeptes du Vaishnava se rendent en pèlerinage depuis la période Âhom au moins. Jorhat est la ville d’idéologues et de formateurs de réputation internationale comme Krishna Kanta Handique, vice-chancelier fondateur de l’Université de Gauhati. C’est également le siège de plusieurs journaux importants comme The Saptahik Janambhumi, The Dainik Janambhumi, The Eastern Clarion, The North East Times qui publie en anglais, l’Amar Asom qui publie en assamais et The Purbanchal Prohori qui publie en hindî.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Census 2001 (via http://www.statoids.com/yin.html)