Jorge de Bagration

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jorge de Bagration

{{{alternative}}}
Date de naissance 22 février 1944
Lieu de naissance Drapeau : Italie Rome, Latium, Italie
Date de décès 16 janvier 2008 (à 63 ans)
Lieu de décès Drapeau : Géorgie Tbilissi, Géorgie
Nationalité Drapeau : Espagne espagnol
Années d'activité 1968, 1974
Qualité Pilote automobile
Équipe Escuderia Calvo Sotello
Nombre de courses 2 (0 départ)
Pole positions 0
Podiums 0
Victoires 0

Prince Jorge de Bagration y de Mukhrani, ou Giorgi Bagration-Mukhraneli, ou George Bagration of Mukhrani (en géorgien : გიორგი (ხორხე) ბაგრატიონ-მუხრანელი), né le 22 février 1944 à Rome (Italie) et décédé le 16 janvier 2008 à Tbilissi (Géorgie), est un ancien pilote de rallyes et sur circuits espagnol. Héritier direct du trône de Géorgie, appelé à régner sous le nom de Georges XIV, il est le prétendant du 30 octobre 1977 au 16 janvier 2008 soit 30 ans et 78 jours.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils du prince Irakly de Bagration y de Mukhrani et de la comtesse italienne Maria Antonietta Pasquini, Jorge de Bagration est un descendant de la famille royale de Géorgie. Il débute en compétition sur deux roues en 1959, avant de passer aux automobiles à quatre roues en 1963. Il cesse toute carrière sportive mécanique en 1982 pour devenir directeur des relations publiques du groupe Fiat pour l'Espagne et le Portugal, du fait de ses victoires durant cinq ans pour Lancia.

Alors qu'il vit à Marbella, il rentre dans son pays d'origine en 1995 pour y enterrer les cendres de son père et construire une résidence à proximité de Tbilissi. Il reconnaît l'autorité du Parlement et du gouvernement géorgien dès 1991 et suggère immédiatement la possible instauration d'une monarchie constitutionnelle.

Décédé d'une hépatite le 16 janvier 2008, il est enterré à la cathédrale de Svétitskhovéli à Mtskheta, auprès de ses ancêtres.

Mariage et descendance[modifier | modifier le code]

De son épouse Doña María de las Mercedes de Zornoza y Ponce de León, née à Madrid le 14 août 1942, il a trois enfants :

  • La princesse María Antonieta Bagrationi-Moukhraneli, née le 21 juin 1969, qui épouse en 1994 Jaime Gaixas.
  • Le prince Irakli Bagrationi-Moukhraneli, né le 26 août 1972, célibataire, qui a renoncé à ses droits successoraux en faveur de son frère.
  • Le prince David Bagrationi-Moukhraneli, né le 24 juin 1976, qui épouse sa cousine Anna Bagrationi-Gruzinsky en 2009. Il a succédé à son père comme prétendant.

Titres de noblesse[modifier | modifier le code]

Palmarès sportif[modifier | modifier le code]

Championnat d'Espagne des rallyes[modifier | modifier le code]

  • 8 victoires en championnat d'Espagne des rallyes
  • Champion d'Espagne des rallyes en 1979 et 1981, sur la Lancia Stratos HF (copilotes Llopis, puis Sabater)
  • 1967 : Rallye Firestone (1re édition)
  • 1976 : Rallye d'Espagne (copilote Barbeito)
  • 1977 : Rallye de Costa Brava (copilote Barbeito);
  • 1979 : Rally Orense
  • 1979 : Rallye d'Espagne
  • 1979 : Rally Shalymar
  • 1980 : Rallye CS (ex- Firestone, copilote Llopis)
    • 1980 : 3e du rallye d'Espagne (copilote Llopis)
    • 1980 : 2e du rallye de Costa Brava (copilote Llopis)
  • 1981 : Rallye Masplomas
  • 1981 : Rallye CS
    • 1981 : 2e du rallye RACE

24 heures du Mans[modifier | modifier le code]

Année Équipe Voiture Équipiers Classement Cause
1972 Drapeau de la Suisse Ecurie Bonnier Switzerland Lola T280 Ford Cosworth DFV 3.0L V8 Drapeau de la Belgique Hughes de Fierlandt
Drapeau du Portugal Mário de Araújo Cabral
Abandon embrayage
1973 Drapeau de l'Espagne Escuderia Montjuich Tergal Chevron B23 Ford Cosworth FVC 1.9L I4 Drapeau de l'Espagne José Juncadella Abandon boîte de vitesses

Formule 1[modifier | modifier le code]

Autres courses sur circuits[modifier | modifier le code]

  • 1968 participation au championnat d'Europe de Formule 2, sur Lola-Cosworth, pour le team Escuderia National
    • 1967 2e en endurance sur le circuit de Jarama, au volant d'une Renault Alpine M67
    • 1970 2e à Interlagos derrière Emerson Fittipaldi sur Porsche 908, dans le Championnat Copa Brazil national

Courses de côte[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Courses du championnat d'Europe de la montagne, saison par saison.

Liens externes[modifier | modifier le code]