Jon Tester

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jon Tester
Portrait officiel de Jon Tester.
Portrait officiel de Jon Tester.
Fonctions
Sénateur des États-Unis pour le Montana
En fonction depuis le 3 janvier 2007
Législature 110e à 113e Congrès
Prédécesseur Conrad Burns
Président du Sénat du Montana
3 janvier 2005 – 3 janvier 2007
Prédécesseur Bob Keenan
Successeur Mike Cooney
Sénateur du 45e district du Montana
3 janvier 1999 – 3 janvier 2005
Successeur Jim Shockley
Biographie
Date de naissance (57 ans)
Lieu de naissance Havre (Montana)
Nationalité Américaine
Parti politique Parti démocrate
Diplômé de Université de Great Falls
Religion Église de Dieu

Jonathan "Jon" Tester (né le 21 août 1956 à Havre, Montana), est un homme politique américain, membre du Parti démocrate, président du Sénat du Montana de 2005 à 2007 et sénateur du Montana au Congrès des États-Unis depuis le 4 janvier 2007.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et famille[modifier | modifier le code]

Jon Tester est né à Havre dans le Montana. Il a grandi dans le comté de Chouteau, près de la ville de Big Sandy, sur les terres de la ferme familiale acquise en 1916. Ses parents possédaient aussi une boucherie qui complétait les revenus de la famille.

À l'adolescence, Tester perdit l'index, le majeur et l'annulaire de sa main gauche dans un accident causé par une machine agricole.

Diplômé en musique de l'université de Great Falls, il fut un temps professeur de musique avant de revenir travailler sur l'exploitation familiale. Dans les années 1980, Tester modernisa l'exploitation agricole, développant la culture organique. S'il garde la boucherie, celle-ci n'était plus une source de revenus complémentaires.

Il épouse Sharla, une fille d'agriculteurs du Montana, en 1978. Il aura une fille et un fils.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Jon Tester, en 2006.

Après plusieurs années passées dans des commissions de l'état, il est élu au Sénat du Montana en 1998. En 2001, il devient le chef de la minorité démocrate puis est réélu en 2002.

En 2005, Tester est élu Président du Sénat du Montana suite aux élections de novembre 2004 où la chambre haute change de majorité et bascule chez les démocrates.

En mai 2005, Tester annonce sa décision de concourir à l'élection au poste de sénateur du Montana au Congrès des États-Unis, détenu par le républicain Conrad Burns. Le 6 juin 2006, Tester remporte la nomination démocrate. Le 7 novembre, il est élu sénateur avec une très faible majorité de 49,1 % des voix face au républicain sortant, qui obtient 48,3 %. Son élection dans un État traditionnellement républicain[1] permet aux démocrates de remporter le Sénat[2].

En 2007, il siégera dans pas moins de six commissions sénatoriales.

Jon Tester est à nouveau candidat aux élections sénatoriales de 2012. Le duel avec le représentant ultra-conservateur Denny Rehberg est très serré[3]. Son siège est l'une des principales cible des républicains[4]. Il l'avait en effet remporté de justesse dans un contexte de vague démocrate[5]. Le 6 novembre 2012, il est réélu alors que l'État vote largement pour le candidat républicain à l'élection présidentielle[4].

Opinions[modifier | modifier le code]

Tester est considéré comme un sénateur progressiste. Écologiste, partisan du droit à l'avortement, bien qu'élu dans un état conservateur dont 57 % de la population s'y déclarait hostile (sondage cité dans le portrait du journal Le Monde en novembre 2006), il s'est prononcé également pour le retrait immédiat d'Irak des troupes américaines. Son action devrait être déployée principalement vers le développement des énergies renouvelables et la lutte contre le réchauffement climatique et l'extension de la couverture sociale à tous les enfants non assurés.

En 2010, il s'élève contre l'autorisation donnée par la Cour suprême aux entreprises de participer, sans restriction, au financement des campagnes électorales par le biais de comités d'action politique (Super PAC). Il a notamment proposé de modifier la Constitution pour contrecarrer cette décision[3].

En 2013, il annonce qu'il soutient le mariage gay. Cette prise de position est vue par les experts comme très courageuse car il est élu dans un état conservateur majoritairement opposé au mariage gay.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. « Le Montana, un Etat clé près de tomber dans l'escarcelle démocrate », Great Falls Tribune,‎ 8 novembre 2006 (lire en ligne). Traduit par Courrier international.
  2. Eric Lecluyse, « Les démocrates auraient tout raflé », L'Express,‎ 9 novembre 2006 (lire en ligne)
  3. a et b Dana Liebelson, « L'homme qui aimait le bœuf et les nobles combats », The Week,‎ 11 septembre 2012 (lire en ligne). Traduit par Courrier international.
  4. a et b (en) « Jon Tester Election Results: Montana Democratic Senator Wins Against Denny Rehberg », The Huffington Post,‎ 7 novembre 2012 (lire en ligne)
  5. Rafaël Jacob, « L'autre champ de bataille de 2012 », UQAM,‎ 6 mars 2012 (lire en ligne)
Précédé par Jon Tester Suivi par
Conrad Burns
Flag of Montana.svg
Sénateur du Montana
2007-
-