Joker (roman graphique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Joker.
Joker
Comic
Scénario Brian Azzarello
Dessin Lee Bermejo
Couleurs Patricia Mulvihill
Encrage Mick Gray
Lee Bermejo
Lettrage Studio Inside
Genre(s) Comics

Personnages principaux Joker
Pingouin
Double-Face
Le Sphinx
Killer Croc

Éditeur DC Comics
Panini Comics
Collection DC Icons
Première publication 18-02-2009
ISBN 2809405948
Format One shot

Joker est un roman graphique écrit par Brian Azzarello et illustré par Lee Bermejo publié en 2008 par DC Comics. Il est centré autour du personnage du Joker issu de l'univers de Batman, et situé dans un univers alternatif à l'histoire officielle de DC Comics. Raconté par un homme de main du Joker, ce comics propose une relecture du personnage du Joker dans une ambiance sombre et mature.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Johnny Frost, une petite frappe de Gotham City, se porte volontaire pour aller chercher le Joker, qui a réussi à se faire déclarer mentalement sain, à l'Asile d'Arkham d'où il sort avec la volonté de . Celui-ci le prend immédiatement sous son aile et le prend comme chauffeur. Frost emmène alors le Joker au repaire de Killer Croc, et vont ensemble dans une boîte de strip-tease, le "Grin and Bear it", où ils rencontrent Monty, un ancien employé du Joker. Avec l'aide d'Harley Quinn, le Joker le dépèce et le fait paraître sur la scène, choquant l'assemblée à laquelle il demande si quelqu'un veut l'aider à reprendre son territoire que ses anciens associés ont vendus.

Le matin suivant, le Joker braque une banque et enlève le Pingouin avec Killer Croc, puis demande à celui-ci d'investir l'argent qu'il vient de voler pour pouvoir récupérer plus d'argent. Par la suite, le Joker s'engage dans une suite de meurtres, perpétrés par lui-même, pour punir les criminels qui lui ont volés son territoire et son argent. Informé par le Pingouin qu'Harvey Dent, chef de la pègre locale, est en colère après lui, le Joker essaye de l'appeler sans-succès, et détruit par colère le téléphone, tue un des hommes de Croc et brûle le bar de strip-tease.

Peu après, Frost est capturé par Dent, qui le préviens que le Joker le tuera. Après quoi, Frost participe à une rencontre entre Joker et le Sphinx, présenté comme un trafiquant d'armes boiteux, qui donne au Joker un attaché-case contenant quelque chose censé être "impossible à voler". En repartant, l'équipe du Joker est attaqué par des policiers hors-service engagés par Dent, et Frost sauve le Joker de la mort.

Joker s'engage alors dans une guerre de territoire contre Dent, lui demandant de se rencontrer. Durant cette rencontre, au Zoo de Gotham City, Joker donne l'attaché-case à Dent, et lui annonce qu'il sait que Dent a deux femmes (une par personnalité) et le menace de réveler cette information. La rencontre s'envenime, et le Joker, avec Harley Quinn, abat tous les hommes de Dent, puis lui chuchote quelque chose à l'oreille avant de s'en aller.

Après avoir aidé Frost a récupérer son ex-femme, Shelly, des mains de dent, le Joker la viole pour le punir de ne pas avoir révélé sa rencontre avec Dent, disant qu'ainsi ils "étaient quitte". Plus tard, Harvey peint le symbole de Batman sur un projecteur, et demande à celui-ci d'arrêter le Joker, car le Joker lui a dit qu'il connaissait un moyen de tuer l'une de ses personnalités. Quand le Joker et Frost retournent à l'immeuble où ils vivent, ils trouvent la fenêtre cassée et vont au repaire de Killer Croc, mais Batman les à déjà tous neutralisés.

Dans une dernière tentative pour s'échapper, Joker et Frost fuient au pont de Gotham, où Batman les attends. Le Joker, prenant Frost en otage, discute avec Batman, et provoqué par celui-ci, tire une balle dans la nuque de Frost. Tandis qu'ils se battent, Frost rampe jusqu'au bord du pont, et se laisse tomber dans le vide.

Personnages[modifier | modifier le code]

Éditions[modifier | modifier le code]

  • 2009 : Joker (Panini Comics, collection DC Icons) : première édition française

Liens externes[modifier | modifier le code]