Joke Schauvliege

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Joke Schauvliege (2009)
Un groupe de personnes au Parlement Flamand, dont Joke Schauvliege
Joke Schauvliege (en bleu)

Joke M.C.A. Schauvliege, née le 16 mars 1970 à Gand est une femme politique belge flamande, membre du CD&V.

Carrière[modifier | modifier le code]

Après des études secondaires à Notre-Dame de la Visitation (Onze-Lieve-Vrouw Visitatie) à Gand, elle a fait ses études de droit à l'Université d'État de Gand (aujourd'hui Université de Gand) et elle a exercé pendant dix ans la profession d'avocate au barreau de Gand.

En 1994 elle est devenue la plus jeune conseillère communale d'Evergem. Elle a été membre des jeunes travailleuses catholiques (VKAJ, équivalent flamand de la JOCF) et de plusieurs autres associations. En 1999, elle a été élue députée fédérale à la Chambre. C'était une période difficile pour ce qui était alors le CVP, relégué sur les bancs de l'opposition. Lors des élections de 2003, elle obtint un score personnel honorable, mais insuffisant pour obtenir un siège au parlement.

En 2004, elle a migré vers le niveau flamand, devenant au sein du parlement flamand membre de la commission de l'environnement et l'aménagement du territoire. Au CD&V, elle passe pour une spécialiste en matière d'aménagement du territoire. Elle a été également vice-présidente du groupe CD&V au parlement flamand.

Depuis le 2 janvier 2007, elle dispose d'un mandat exécutif local. Dans sa commune d'Evergem, elle est échevine chargée de l'aménagement du territoire, de la politique de la jeunesse, du tourisme et de la protection de la nature. Depuis 2008, elle est vice-présidente nationale du CD&V.

Aux élections régionales de 2009, elle a obtenu 51 810 voies de préférence, le chiffre le plus élevé pour la Flandre-Orientale. Un score personnel aussi élevé lui a valu en juillet 2009 le poste de ministre de l'Environnement, de la Nature et de la Culture dans le nouveau gouvernement flamand Peeters II.

Au lendemain de sa désignation elle a avoué qu'elle manquait d'affinités avec les questions culturelles et que sa dernière expérience avec les arts de la scène avait été d'assister à une représentation faite par un groupe de théâtre amateur à Evergem il y a six mois. Tom Lanoye et Luc Coorevits, entre autres, ont trouvé cela inacceptable. L'Union des organisations pour les arts de l'image (VOBK), Pol Corthouts de la Conférence des organisations artistiques et le directeur artistique du KVS Jan Goossens ont réagi avec plus de mesure et se sont montrés davantage confiants vis-à-vis de la ministre récemment nommée. À l'occasion de son entretien avec Linda De Win, dans l'émission Villa Politica du 15 juillet la nouvelle ministre a demandé qu'on lui laissât un délai de cent jours pour organiser son travail.

Elle est mariée avec Peter Colpaert. Le couple a deux enfants. Elle habite à Ertvelde, une section de la commune d'Evergem.

Fonctions politiques[modifier | modifier le code]

  • Vice-présidente du CD&V (2008-)
  • Conseillère communale à Evergem (1995-)
  • Échevine à Evergem (2007-)
  • Députée fédérale (1999-2003)
  • Députée au Parlement flamand du 6 juillet 2004 au 11 juillet 2009
  • Ministre flamande de l'Environnement, de la Nature et de la Culture (2009-2014)
  • Ministre flamande de l'Environnement, de l'Agriculture et de l'Aménagement du Territoire (2014-)

Référence de traduction[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :