Joint Special Operations Command

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Joint Special Operations Command

Le Joint Special Operations Command (JSOC) est un commandement subordonné à l'United States Special Operations Command (USSOCOM) et est chargé de diriger et de coordonner les unités des forces spéciales des différentes branches de l'armée américaine.

Il a été créé le 22 octobre 1980[1] sur la recommandation du colonel Charles Beckwith, à la suite de l'échec de l'opération Eagle Claw. Il est basé à Fort Bragg, en Caroline du Nord.

Le JSOC a participé à l'opération Urgent Fury (1983), à la réponse au détournement du paquebot Achille Lauro (1985), à l'opération Just Cause (1989), l'opération Desert Storm (1990), l'opération Gothic Serpent (1993), l'opération Uphold Democracy (1994), des opérations dans les Balkans (1996-2002), l'opération Enduring Freedom (depuis 2001) et l'opération Iraqi Freedom (depuis 2003)[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. USSOCOM Fact Book, 2009, p. 46
  2. « Joint Special Operations Command », sur site de l'USSOCOM (consulté le 9 septembre 2012).

Bibliographie[modifier | modifier le code]