Joint (drogue)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Joint.
La préparation d'un joint de marijuana
Joint d'environ 500 à 700 mg.
Homme fumant un joint
Joint en train d'être fumé

En argot, un joint est une cigarette roulée à la main avec du papier à cigarette et un bout de carton roulé sur lui-même en guise de filtre, contenant le plus souvent du cannabis (herbe ou résine) mais qui peut aussi contenir d'autres substances psychotropes. Le mot proviendrait de l'anglais « to join » (« rassembler », « se joindre à un groupe »). On le retrouve sous un éventail très large d'appellations variées (« oinj », « pétard », « bédo », « stick », « buzz », etc.).

Il existe plusieurs manières de le confectionner : avec un filtre en carton — le terme verlan toncar (ou tonc') et les termes cale ou cavu (la cale ou cavu désignant plus souvent la « fin » du joint, partie exempte de haschish et d'herbe de façon à ne gaspiller que du tabac) et cart sont souvent utilisés, principalement en Europe, et cut en Amérique du Nord —, avec un bout de tabac comme filtre (technique du marocco, principalement en Europe ou en Afrique du Nord) ou même sans filtre (principalement en Amérique du Nord et en Amérique du Sud). Un joint est généralement plus long qu'une simple cigarette artisanale et est donc constitué de deux feuilles courtes ou une feuille longue. On trouve aussi des rouleaux de papier permettant d'obtenir des feuilles de la longueur souhaitée. Il existe également des techniques de roulage avec plus de feuilles (pour faire des joints plus grands ou plus gros) ainsi que des roulages élaborés aux formes variées : par exemple la « moustache » (de son nom complet « pétard à moustache », formée de deux cônes divergents montés sur un filtre unique), ou la « tulipe » (avec un long filtre figurant la tige, le cône décoré de feuilles imitant la forme de la fleur).

Confection[modifier | modifier le code]

Le cannabis sous forme de résine ou d'herbe est mélangé à du tabac (ou autres herbes sans nicotine), ce dernier composant environ 30 % du mélange. Le cannabis sous forme d'herbe est parfois fumé pur. De nombreux consommateurs y rajoutent du tabac ou de la résine afin de faciliter la combustion. Le haschich et le skuff sont tous deux de la résine végétale.

L'herbe est généralement considérée par les consommateurs comme meilleure que la résine, principalement à cause des « produits de coupe » ajoutés à la résine. En France, où le prix d'un joint se situe généralement entre deux et trois euros (mais cela dépend des endroits, des dealers, de la qualité et de la quantité de cannabis utilisée) elle est également généralement plus chère que le haschich (en raison de l'illégalité du commerce du cannabis en France, il est naturellement difficile de donner un prix moyen exact). Dans d'autres pays, l'herbe coûte au contraire moins cher que la résine.

À la différence d'une cigarette qui est généralement consommée par un seul individu, le joint est souvent (mais pas toujours) consommé en groupe, où chacun fume puis « fait tourner » le joint, c'est-à-dire le passe à son voisin. Il existe d'ailleurs de nombreux usages pour déterminer le prochain fumeur lorsque le joint tourne.

roulage particulier : tulipe

La fin du joint ou la dernière latte est généralement appelée « cul de la vieille » ou « dent du cowboy ».

Autres formes de consommation[modifier | modifier le code]

Blunt[modifier | modifier le code]

Un blunt est un joint de marijuana traditionnellement roulé dans un cigare de marque Phillies Blunt (d'où il tire son nom), que l'on ouvre avec une lame de rasoir, avant de le vider pour remplacer le tabac par l'herbe. Le blunt est finalement refermé en humidifiant la feuille de tabac et en recollant les bords. Un blunt désigne également un joint de marijuana roulé avec une feuille de tabac brut ou une feuille de tabac recomposé et aromatisé[1], lui donnant ainsi un aspect de cigare. Les feuilles de blunts aromatisés sont aujourd'hui interdites à la vente dans de nombreux pays européens[1]. Le blunt permet également d'augmenter les effets psychiques de la substance tout en rajoutant une présence aromatisée et forte dans les poumons.

Stick[modifier | modifier le code]

Roulage particulier : moustache ou hélicoptère

En Amérique, il est de coutume de rouler directement le cannabis avec une feuille de papier, il est donc fumé sans mélange de tabac. Ce joint est fin et s'appelle stick ; par extension, les joints de la même forme (avec ou sans tabac) prennent ce nom.

Mélanges[modifier | modifier le code]

Afin d'augmenter les effets, il existe d’autres modes de consommations fumés. Il arrive que ces types de joints particuliers soient désignés par des termes spécifiques qui constituent souvent une sorte de jargon très localisé. L'appellation « double zéro » désigne un cannabis légendaire qui est en fait issu de la toute première passe de tamisage (d'où le nom 00). Cependant, s'il est déjà presque impossible d'en trouver au Maroc ou en Hollande, le double zéro vendu en France au marché noir est bien souvent une dénomination pour un haschisch coupé à une autre drogue, notamment à l'opium[1].

  • Marijuana + haschisch = « Royal », « Menthe-Chocolat », « Bâtard » ou « Jungle »[1], « Salade » au Québec, et « Mariachi » en Espagne (marie-jeanne+haschich) ou encore « jambon-beurre » en Belgique
  • Marijuana + haschisch + héroïne = « Imperial »
  • Marijuana + haschisch + huile de cannabis = « Salade du chef »
  • Haschich + cocaïne = « V.I.P » ou « Speed »
  • Haschich + opium = « Zéro-Zéro »[1]
  • Marijuana + cocaïne = « Space Skunk » ou « Juicy » au Québec
  • Marijuana + méthamphétamine = « Jig-A-Loo »
  • Marijuana + amphétamine = « Expresso », « Trip Grass »[1], « Trip Shit »[1]
  • Marijuana + héroïne ou opium = « Atom Bomb »[1], « Thaï Stick »[1]
  • Marijuana + Poppers = «Le Marquis», En référence au Roi Pestre
  • Cannabis + crack = « Bouddha »[1], « Chewie »[1], « Grimmie »[1]
  • Cannabis + PCP = « Supercool »[1]
  • Haschich + cocaïne = « Triple zéro »[1]
  • Marijuana + Cognac = « Pétard du Roi » En référence au Roi Heenok.
  • Marijuana + tabac = « Spliff »

Pipe à eau[modifier | modifier le code]

Une pipe à eau en verre
Article détaillé : Pipe à eau.

La pipe à eau — aussi nommée « bang », ou encore « gueban » du verlan, ou bien « bong » (de l'anglais) ou encore « douille » (désignant plus généralement l'extrémité, dévissable ou non, de la pipe plongée dans l'eau), d'où l'expression " se couler une douille" « brad », « baleur » ou même « gueuh » (du verlan gue-ban) — est un objet permettant d'inhaler beaucoup de ce qui est consommé ordinairement dans un joint d'une seule bouffée. Il se compose d'un tube par lequel la fumée est aspirée, fumée qui passe auparavant par un réservoir d'eau afin de l'adoucir (eau qui est parfois additionnée de glaçons ou remplacée par d'autres liquides, alcoolisés ou non). Il comporte souvent un système d'appel d'air afin de pouvoir inhaler toute la fumée produite par le foyer plus rapidement[1]. Leur taille varie de 10 cm à 1 mètre et demi, il en existe de nombreuses variétés des plus sobres aux plus originales dans les commerces spécialisés.

L'effet du cannabis avec un bang est décuplé, non seulement au regard de la quantité inhalée en une seule bouffée, mais également par le taux de consommation de la substance

Vaporisateur avec tube flexible

Vaporisateur[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Vaporisateur.

Le vaporisateur est un objet permettant d'inhaler le cannabis sans fumée. Une quantité minime donne un puissant effet car le consommateur inhale plus de substance psychoactive que lorsqu'il fume. Le consommateur n'a pas besoin de tabac, de feuilles à rouler ou de briquet. L'irritation des poumons (bronchites...) est absente (pas de fumée, pas de substances cancérigènes).

Citations et ressources en ligne[modifier | modifier le code]

Le joint en musique[modifier | modifier le code]

  • Easy Skanking, de Bob Marley
  • Kaya, de Bob Marley
  • Ganja Time, de Culture
  • Callie Weed Song, de Culture
  • Feeling Irie, Gregory Isaacs
  • Feeling Irie, Israel Vibration
  • Legalize It, Peter Tosh
  • Burn One Down, de Ben Harper
  • "Marie-Jeanne" du groupe Le Fenouil et les Fines Herbes
  • Dans l'album coréalisé avec Zeler Evolution urbaine, LIM chante « Je fume la vie dans un gros joint ».
  • Pass pass le oinj, titre du groupe NTM, fait référence à l'habitude des fumeurs de cannabis de donner le joint à un autre fumeur après avoir tiré dessus.
  • Demain j'arrête de 113
  • Le retour du shit squad, de Iam et Fonky Family
  • La main verte, du groupe Trÿo
  • Crame un gramme', de Taïpan
  • La fille du Coupeur de Joints, de Hubert-Félix Thiéfaine
  • L'Apologie, de Matmatah
  • Bonne weed de Taïro
  • Amnesia de Nessbeal
  • De nombreuses musiques du Peuple de l'herbe également font référence à l'usage du cannabis
  • Cannabis de Ska-P
  • Cannabis de Serge Gainsbourg
  • Marie Jeanne de Seev
  • Hits from the bong, I wanna get high et Dr. Greenthumb du célèbre groupe américain Cypress Hill
  • Marijanig Les Ramoneurs de Menhirs
  • Mary de Black Bomb A
  • Légaliser La Ganja de Raggasonic
  • Legalize Herb de Macka B
  • Marie-jeanne de Cré Tonnerre
  • Oh Marie de Mossda
  • Marie de NathyBoss
  • Marijuana de Kid Cudi
  • Mary Jane de The Vines.
  • Ganja in my brain de Ras Matthew.
  • Un morceau de salade de Kemar
  • Smoke Some Weed de Ice Cube
  • Where's the weed at? de Kottonmouth Kings
  • Smoke Weed de Silver Dragons
  • Highlights de Aceyalone
  • Coffeeshop de Cuizinier feat D'Oz (Kroniker)
  • That Good de Snoop Dogg feat Wiz Khalifa
  • "Smoke weed every day" de Dr Dre feat Snoop dog
  • "Marie-Gwan" de I woks sound
  • "Weedo" de Lofofora
  • "I need Weed" de Soom T
  • "encore une taff" lil star
  • Legalize it de Tom Fire feat Derajah
  • "J'fume pu d'shit" de Stupeflip, ainsi que "J'refume du shit"
  • "Marijuana" de TOK
  • Demain j'arrête ... pas de Rim'K feat AP
  • No seeds de Goose
  • Because I got high de Afroman
  • Smoke two joints de The Toyes (1983)
  • "Don't bogart that joint" de The Fraternity Of Man

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n et o Nicolas Millet, Petite encyclopédie du cannabis, Le castor astral,‎ 2010 (ISBN 978-2-85920-816-5)