Johnny Nash

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Johnny Nash

Naissance (73 ans)
Houston, États-Unis
Activité principale Chanteur
Instruments Guitare

Johnny Nash , né le 19 août 1940, est un chanteur et guitariste américain. Il est le premier non-Jamaïcain à enregistrer du reggae en Jamaïque[réf. nécessaire], un genre qu'il contribua à faire découvrir au grand public avec ses succès. Son tube international I Can See Clearly Now de 1972 n'est cependant pas un reggae.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Houston (Texas), Nash commence à chanter dans un chœur d'église. Dès treize ans il est un invité régulier du show télévisé Matinee pour des reprises de standards rhythm'n'blues des années 1950. En 1956, il est découvert par Arthur Godfrey, apparaissant sur sa radio et ses émissions de TV pendant sept années.

En 1957, Nash signe avec ABC-Paramount et sort son premier simple A Teenager Sings the Blues. En 1958, il entre pour la première fois dans les classements avec une interprétation du titre A Very Special Love de Doris Day's. À la fin de la même année, il collabore avec Paul Anka et George Hamilton IV sur la chanson The Teen Commandments.

Lancé comme un rival de Johnny Mathis, il commence une carrière dans le cinéma en 1959 avec le film Take a Giant Step, puis il apparaît ensuite en 1960 aux côtés de Dennis Hopper dans Key Witness, un film salué par la critique en Europe. Par la suite, il retourne en studio d'enregistrement où il compose avec peu de matériel quelques simples pour Warner Bros, Cannelure, Argo, mais sans grand succès.

Johnny Nash retrouve enfin le succès en 1965 avec sa ballade Let's Move and Groove Together qui entre dans les cinq premiers des classements rhythm'n'blues. Plus important, il enregistre le rocksteady Hold Me Tight en Jamaïque, où son label JAD signe en exclusivité les productions et éditions de Rita & Bob Marley, et Peter Tosh, dont il réalise en 1968-1972 une série d'enregistrements. Ce titre entre dans les cinq premières places des classements pop de chaque côté de l'Atlantique. Une version rocksteady du 'Cupid' de Sam Cooke sort en 1970 sur le label JAD (Johnny, Arthur (Jenkins) et Danny Simms).

Lors des sessions de Hold Me Tight et Cupid, Nash collabore avec Byron Lee and the Dragonaires, Jackie Jackson et d'autres musiciens de studio jamaïcains comme Lynn Taitt. Il réalise également le morceau You Got Soul. Il publie ses propres titres sur son label JAD mais aussi certains de Bob Marley, Byron Lee, Lloyd Price ou Kim Weston. JAD arrête son activité en 1971, mais ressuscitera en 1997 sous l'impulsion de Bruno Blum qui remixe certains titres de Bob Marley & the Wailers réalisés par Nash pour publier avec Roger Steffens l'intégrale 67-72 (dix albums) du groupe.

C'est en Suède que Nash retrouve Bob Marley en train d'écrire Stir It Up. Il reprend ce titre qui remporte, en juin 1972, un grand succès en se hissant à la treizième place des classements anglais. La même année il part résider au Royaume-Uni et signe chez CBS qui sort son plus grand succès I Can See Clearly Now. Il entre dans les cinq meilleures ventes en Grande-Bretagne et reste au sommet des classements pop américains pendant quatre semaines. À Londres il produit également une série d'enregistrements de Marley en solo (dont Reggae on Broadway). Le titre a été repris par Jimmy Cliff en 1994 pour la bande originale de Rasta Rockett (Cool Runnings).

En 1968, un titre de Johnny Nash a été adapté en Français par Joe Dassin :

  • Un Peu Comme Toi, adaptation de Hold Me Tight.

Trois titres de Johnny Nash ont été adaptés en France par Claude François :

  • Toi et le soleil, adaptation de I Can See Clearly Now
  • Rubis, adaptation de Guava Jelly. Cette dernière a été écrite et interprétée tout d'abord par Bob Marley mais Claude François l'adapta en s'inspirant de l'orchestration de la version chantée par Johnny Nash
  • Des pleurs sur l'oreiller, adaptation de Tears on My Pillow.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 1990 : I Can See Clearly Now (Greatest Hits)
  • 1993 : The Reggae Collection
  • 1995 : The Very Best Of Johnny Nash