Johnny Mad Dog

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Johnny et Mad Dog.

Johnny Mad Dog

Réalisation Jean-Stéphane Sauvaire
Scénario Jean-Stéphane Sauvaire
Jacques Fieschi
Sociétés de production MNP Entreprise
Explicit Films
Scope Pictures
CNC
Canal+
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau de la Belgique Belgique
Drapeau du Libéria Liberia
Genre Drame
Sortie 2008
Durée 98 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Johnny Mad Dog est un film du réalisateur français Jean-Stéphane Sauvaire, sorti le 26 novembre 2008. C'est une adaptation d'un roman de l'écrivain congolais Emmanuel Dongala, Johnny Chien Méchant, sorti en 2002. L'histoire raconte la descente aux enfers d'un petit commando d'enfants-soldats au milieu d'un conflit africain non-précisé. Aucune allusion à la guerre du Liberia où le film a été tourné, et à ses protagonistes n'apparaît dans le film, dont le but semble être de retracer la vie déjantée d'adolescents, « ivres d'alcool et de drogues, qui pillaient, tuaient et violaient dans un délire sans limite »[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Johnny, surnommé la Mad Dog, est un enfant-soldat de 15 ans, armé jusqu'aux dents, et entouré de partenaires tous aussi déjantés : No Good Advice, Small Devil, Young Major et bien d'autres. Ces enfants-adolescents volent, pillent et abattent tout ce qu'ils croisent sur leur route.

De son côté, Laokolé, 16 ans, tente de fuir avec son père infirme et son frère Fofo, 8 ans... Mais son père refuse de partir, craignant de ralentir la fuite de ses deux enfants. Laokolé et son frère marchent à travers la ville livrée aux milices d'enfants-soldats...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Drapeau de la France France : 20 mai 2008 (Festival de Cannes 2008)
Drapeau de la France France : 26 novembre 2008
Drapeau de la Belgique Belgique : 9 septembre 2009

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • La majeure partie du film est surtout de l'improvisation. Les enfants du film ne sachant pas lire, c'est le réalisateur et l'équipe qui contribua à guider les acteurs[4].
  • Le film a été entièrement tourné au Libéria. Le tournage a duré six semaines après une préparation d'environ un an.
  • Tous les acteurs enfants comme adultes ont connu la guerre. L'acteur qui joue le Général a été enfant soldat pendant une dizaine d'année.
  • L'association La Fondation Johnny Mad Dog est née suite au film pour permettre un suivi des acteurs et aider d'autres enfants soldats[4].

Le tournage du film, soutenu par le gouvernement local et la présidente Ellen Johnson Sirleaf, a participé au projet de réconciliation entre les factions qui ont été engagées dans la guerre civile. Les anciens enfants-ennemis d'hier, ont été scolarisés pour la première fois de leur vie par la production et tourné les scènes ensemble.

Le film est très violent et les acteurs, qui manient les armes avec plus d'aisance encore qu'un vieux légionnaire, revivent les scènes qu'ils ont vécues et reproduisent les actes qu'ils ont commis. Mieux que tout autre procédé, le film fait comprendre la situation que vivent aujourd'hui encore les enfants soldats enrôlés de force, pour la plupart orphelins et sans famille, et perméables à toutes les superstitions que les adultes leur inculquent pour les inciter à braver le danger…

Il ne s'agit donc pas d'une fiction où la violence, gratuite, ne sert qu'à distraire le spectateur, mais d'une réalité extrême que l'on peut difficilement concevoir si on ne l'a pas vécue[5].

Prix et Nomination[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Monde, édition électronique.
  2. Dates de sortie - Internet Movie Database
  3. Site officiel de la société Imagine.
  4. a et b Secrets de tournage - AlloCiné
  5. Audresselles.cod, édition électronique.

Liens externes[modifier | modifier le code]