John et Lorena Bobbitt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
John Bobbitt

John Wayne Bobbitt (né le 23 mars 1967 à Buffalo New York) et Lorena Leonor Gallo de Bobbitt (née en 1970 à Bucay, Équateur) forment un couple américain (mariés le 18 juin 1989) qui s'est fait connaître suite à un fait divers en 1993, lorsque Lorena coupa une partie du pénis de son mari avec un couteau de cuisine.

L'incident[modifier | modifier le code]

La nuit du 23 juin 1993, Lorena Bobbitt coupe le pénis de son mari avec un couteau de cuisine pendant qu'ils étaient au lit dans leur maison de Manassas (Virginie). Elle s'enfuit ensuite avec le morceau tranché qu'elle jette par la fenêtre de sa voiture. La police parvient tout de même à retrouver le morceau qui sera recousu par la chirurgie.

Lors de ses déclarations à la police, Lorena déclare qu'elle avait coupé le pénis de son mari parce qu'il se masturbait et qu'il ne voulait pas lui donner d'orgasme. L'accent fut mis aussi sur le fait qu'il était violent, la battait souvent, et l'avait obligée à avorter[1].

Lors du procès en 1994, elle n'est pas reconnue coupable[2] mais est tout de même obligée de passer 45 jours dans un hôpital psychiatrique.

John, quant à lui, est acquitté en septembre 1993 d'une plainte pour agression sexuelle sur sa femme.

Depuis l'incident[modifier | modifier le code]

Lorena et John divorcent en 1995, après six années de mariage.

Les Blaireaux, un groupe de musique français, composent une chanson nommée Le Dromadaire qui raconte d'une façon humoristique et tordue l'histoire de ce qui est arrivé a John Bobbitt.

Une réplique de Fight Club fait référence à ce fait divers : « Ça aurait pu être pire… une femme aurait pu te couper la pine pendant ton sommeil et la balancer par la fenêtre d'une bagnole. »

Weird Al Yankovic (bien connu pour ses parodies de clips aux US) a repris et mis en scène ce fait divers sordide, ainsi que quelques autres qui avaient défrayé la chronique de l'époque, dans sa chanson « Headline news ».

Dans la série télé Eureka, un informaticien fait référence au virus fictif « Lorena Bobbitt virus » et explique : « Il découpe votre disque dur en disquettes de 3 pouces et demi », ce qui le fait rire aux éclats.

John[modifier | modifier le code]

John devient acteur pornographique, afin de financer son opération, et tourne dans trois films : John Wayne Bobbitt… Uncut, Buttman at Nudes a Poppin' 2, et Frankenpenis.

En 1996, John Bobbitt déménage vers le Nevada, où il travaille dans un lupanar. Il entretient une relation avec Taylor Hayes, une actrice pornographique (qui bénéficiera de sa notoriété). Par la suite, il devient barman, chauffeur de limousine, conducteur d'engins de chantiers…

Ruiné, il parie avec Howard Stern pour se faire réagrandir le pénis. L'opération sera plutôt un échec et il reste avec le même sexe[1].

Lorena[modifier | modifier le code]

Lorena changera son nom pour reprendre son nom de jeune fille, Gallo. En décembre 1997, elle est accusée d'agression sur sa mère, Elvia Gallo, pendant que cette dernière regardait la télévision[3]. Quatre mois plus tard elle est acquittée faute de preuve à charge contre elle.

Elle devient un symbole, pour les organisations féministes, de la femme se rebellant face à un mari qui la battait. Lors de son acquittement, elles ont manifesté leur satisfaction[4].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b John W. Bobbitt dix ans déjà
  2. Le procès
  3. (en) Agression de Lorena
  4. Le couple Bobbitt acquitté, le web de l'Humanité