John Young (hockey sur glace)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir John Young.

John Young

Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Né le 31 août 1969,
Saint Paul (États-Unis)
Joueur retraité
Position Centre
Tirait de la gauche
A joué pour Hockey
Monarchs de Greensboro (ECHL)
Americans de Rochester (LAH)
Aces de Cornwall (LAH)
Moose du Minnesota (LIH)
Roller-hockey
Minnesota Arctic Blast (RHI)
Minnesota Blue Ox (RIH)
Carrière pro. 1993 – 1995

John Young (né le 31 août 1969 à Saint Paul dans le Minnesota aux États-Unis) est un ancien joueur professionnel de hockey sur glace et de roller in line hockey[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

Après avoir joué avec l'équipe de sa ville natale, les Vulcans de Saint-Paul de l'United States Hockey League en 1988-89, il rejoint la saison suivante les Huskies de Michigan Tech du championnat universitaire. Il y passe quatre saisons avant de rejoindre l'ECHL et l'équipe des Monarchs de Greensboro pour la saison 1993-94. Dépassant les 100 points lors de cette saison, il joue également quatre matchs dans la Ligue américaine de hockey : deux avec les Americans de Rochester et deux pour les Aces de Cornwall[1].

Au cours de l'été 1994, il rejoint l'équipe de roller in line hockey de son état natal, Minnesota Arctic Blast. La nouvelle équipe de la Roller Hockey International va alors finir à la première place de sa division et Young finit meilleur pointeur de la ligue devant son coéquipier Randy Skarda[2]. L'équipe va participer aux séries éliminatoires de la Coupe Murphy mais ils vont échouer en finale de conférence en perdant 2 matchs à 1 contre l'équipe Buffalo Stampede[3].

L'équipe arrête ses activités pour l'année suivante, une nouvelle équipe est cependant hébergée par la ville de Minneapolis : Minnesota Blue Ox, et contrairement à Skarda, Young va y jouer pour trois matchs. L'Artic Blast fait son retour en 1996 et elle finit une nouvelle fois à la première place de la division. L'équipe perd dès le premier tour des séries contre les seconds de la division Atlantique, les Orlando Jackals, futurs vainqueurs de la Coupe. Suite à cette défaite, l'équipe va définitivement arrêter ses activités et Skarda également[4]. Lors de cette nouvelle saison, il finit meilleur passeur de la ligue à égalité avec Victor Gervais de l'équipe Anaheim Bullfrogs[5].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir Statistiques du hockey sur glace.

Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires[1]
 PJ  B   A  PTS PUN  PJ  B   A  PTS PUN
1988-89 Vulcans de St. Paul USHL                    
1989-90 Huskies de Michigan Tech NCAA 38 13 24 37 34          
1990-91 Huskies de Michigan Tech NCAA 41 16 46 62 48          
1991-92 Huskies de Michigan Tech NCAA 39 19 41 60 63          
1992-93 Huskies de Michigan Tech NCAA 37 13 38 51 38          
1993-94 Monarchs de Greensboro ECHL 66 35 69 104 67 8 4 5 9 18
1993-94 Americans de Rochester LAH 2 0 0 0 0          
1993-94 Aces de Cornwall LAH 2 1 0 1 0          
1994-95 Moose du Minnesota LIH 70 17 32 49 24 3 1 1 2 0
1994 Minnesota Arctic Blast RHI 22 30 49 79 18          
1995 Minnesota Blue Ox RHI 3 4 6 10 0 2 1 5 6 1
1996 Minnesota Arctic Blast RHI 28 24 55 79 32 3 1 7 8 1

Trophées et honneurs[modifier | modifier le code]

RHI
  • 1994 - meilleur pointeur
  • 1996 - meilleur passeur

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) Fiche de carrière sur http://www.hockeydb.com.
  2. (en) Meneurs de la saison 1994 sur http://www.hockeydb.com.
  3. (en) Séries 1994 sur http://rhistats.tripod.com.
  4. (en) Séries 1996 sur http://rhistats.tripod.com/.
  5. (en) Liste des champions et meilleurs joueurs des saisons de la RHI sur http://rhistats.tripod.com/.

Voir aussi[modifier | modifier le code]