John Tyndall (homme politique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir John Tyndall.

John Hutchyns Tyndall, né le à Exeter, mort le (à 71 ans) à Hove (Angleterre), est un homme politique nationaliste de l'extrême droite britannique, essentiellement connu comme dirigeant du National Front dans les années 1970 et fondateur du British National Party dans les années 1980[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

John Tyndall naît à Exeter, dans le comté du Devon, le . Fils du gardien de St George's House, un hôtel du YMCA à Southwark, il grandit à Londres. Il est apparenté au célèbre traducteur de la Bible William Tyndale et l'arrière-petit-fils de John Tyndall, le physicien irlandais dont les ancêtres avaient émigré vers le comté de Waterford en Irlande au XVIe siècle[2],[3].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • The Authoritarian State, 1967. OCLC 43505111
  • Death in the Lebanon, Londres, G. Bles, 1971. (ISBN 071380291X)
  • Six Principles of Nationalism, 1966.
  • The case for economic nationalism, Croydon, National Front Policy Committee, 1975. (ISBN 0905109007)
  • The Eleventh Hour: A call for British Rebirth, Londres, Albion Press, 1988. (ISBN 0951368605)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. faire-part de John Tyndall, The Guardian, 19 juillet 2005. Consulté le 1er mars 2007.
  2. « John Tyndall Obituary », Daily Telegraph, 20 juillet 2005.
  3. « John Tyndall », Daily Telegraph, 20 juillet 2005.

Liens externes[modifier | modifier le code]