John Tyndall (homme politique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir John Tyndall.

John Hutchyns Tyndall, né le 14 juillet 1934 à Exeter, mort le 19 juillet 2005 (à 71 ans) à Hove (Angleterre), est un homme politique britannique d'extrême droite, essentiellement connu comme dirigeant du National Front dans les années 1970 et fondateur du British National Party dans les années 1980[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

John Tyndall naît à Exeter, dans le comté du Devon, le 14 juillet 1934. Fils du gardien de St George's House, un hôtel du YMCA à Southwark, il grandit à Londres. Il est apparenté au célèbre traducteur de la Bible William Tyndale et l'arrière-petit-fils de John Tyndall, le physicien irlandais dont les ancêtres avaient émigré vers le comté de Waterford en Irlande au XVIe siècle[2],[3].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • The Authoritarian State, 1967. OCLC 43505111
  • Death in the Lebanon, Londres, G. Bles, 1971. (ISBN 071380291X)
  • Six Principles of Nationalism, 1966.
  • The case for economic nationalism, Croydon, National Front Policy Committee, 1975. (ISBN 0905109007)
  • The Eleventh Hour: A call for British Rebirth, Londres, Albion Press, 1988. (ISBN 0951368605)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. faire-part de John Tyndall, The Guardian, 19 juillet 2005. Consulté le 1er mars 2007.
  2. « John Tyndall Obituary », Daily Telegraph, 20 juillet 2005.
  3. « John Tyndall », Daily Telegraph, 20 juillet 2005.

Liens externes[modifier | modifier le code]