John T. Sladek

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

John T. Sladek

Nom de naissance John Thomas Sladek
Activités Romancier
Naissance
Waverly, Iowa, Drapeau des États-Unis États-Unis
Décès (à 62 ans)
Edina, Minnesota, Drapeau des États-Unis États-Unis
Langue d'écriture Anglais américain
Genres Science-fiction, roman policier

John Thomas Sladek est un écrivain américain de science-fiction et de roman policier, né le à Waverly dans l'Iowa et décédé le à Edina dans le Minnesota, réputé pour ses écrits satiriques et ses romans surréalistes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études d'ingénieur mécanicien, il exerce divers petits métiers, puis parcourt l'Europe. Il réside à Londres (Royaume-Uni) dans les années 1960 à l’époque de la New Wave. En bon matérialiste, il se penche sur le paranormal et les sciences occultes dans The New Apocrypha et, sous le nom de James Vogh, écrit Arachne Rising, qui prétend être le récit réaliste de la suppression du treizième signe zodiacal pour prouver la crédulité du public. Il a aussi collaboré avec son ami Thomas M. Disch pour rédiger The House that Fear Built (sous le pseudonyme de Cassandra Knye) et le thriller satirique Black Alice sous le nom de Thom Demijohn.

Sladek quitte le Royaume-Uni pour s'installer au Minnesota en 1986, où il réside jusqu'à sa mort en 2000 d’une maladie pulmonaire.

Romans[modifier | modifier le code]

Son premier roman, publié à Londres par Gollancz sous le titre The Reproductive System et aux États-Unis sous celui de Mechasm, a pour sujet le projet de construction de machines qui construisaient des copies d’elles-mêmes, échappant et à leurs créateur et menaçant l’humanité. Dans The Müller-Fokker Effect, une tentative d’enregistrer la personnalité des humains tourne mal, ce qui permet à l’auteur d’ironiser à propos du monde des affaires, de la religion, du patriotisme et des magazines pornographiques entre autres marchandises. Roderick et Roderick at Random sont des variations classiques sur le monde vu par un Candide qui n’est rien d’autre ici qu’un robot. Le thème des robots est à nouveau abordé de façon plus pessimiste dans Tik-Tok, où un robot sociopathe enfreint les lois de la robotique si chères à Asimov. Ce roman a obtenu le prix British Science Fiction 1983. Dans le roman satirique Bugs, un rédacteur technique (profession de Sladek durant quelques années) participe à l’élaboration d’un robot qui sombre dans la folie.

Dans le domaine du roman policier il crée le détective amateur Thackeray Phin, qui tient à la fois de Sherlock Holmes et du père Brown. Héros excentrique, Phinn se spécialise dans la résolution d'énigmes de chambre close, notamment dans L'Invisible Monsieur Levert (Invisible Green, 1977), où le major Stokes, ancien membre d'un cercle passionné par les crimes sophistiqués et obsédé par les espions et les communistes, est découvert mort dans des toilettes fermées de l'intérieur, le sol de la maison, saupoudré de talc, ne révélant aucune trace de pas.

Sladek est aussi connu pour ses parodies d’auteurs de SF, tels que Isaac Asimov, Arthur C. Clarke et Cordwainer Smith.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Science-fiction[modifier | modifier le code]

  • The Reproductive System (alias Mechasm) (1968)
    Publié en français sous le titre Mechasme, Paris, Éditions Opta, coll. Anti-mondes no 16, 1972 ; réédition sous le titre Mécasme, Paris, Presses-Pocket no 5050, 1979
  • The Müller-Fokker Effect (1970)
    Publié en français sous le titre L'Effet Müller-Fokker, Paris, Éditions Opta, coll. Anti-mondes no 16, 1974
  • Roderick (1980)
  • Roderick at Random (1983)
  • Tik-Tok (1983)
    Publié en français sous le titre Tik-Tok, Paris, Éditions Denoël, coll. Présences du futur no 419, 1986
  • Bugs (1989)

Romans policiers[modifier | modifier le code]

Série Thackeray Phin[modifier | modifier le code]
  • Black Aura (1974)
    Publié en français sous le titre L'Aura maléfique, Paris, Fleuve noir, coll. Engrenage, no 133, 1985 ; réédtion, Paris, Clancier-Guénaud, coll. Série 33 no 7, 1988
  • Invisible Green (1977)
    Publié en français sous le titre L'Invisible Monsieur Levert, Paris, Éditions PAC, coll. Red Label, 1979 ; réédtion, Paris, Clancier-Guénaud, coll. Polars no 25, 1987

Nouvelles[modifier | modifier le code]

Recueils de nouvelles[modifier | modifier le code]

  • The Steam-Driven Boy (1973)
    Publié en français sous le titre Un garçon à vapeur, Paris, Éditions Opta, coll. Nebula no 14, 1977
  • Keep the Giraffe Burning (1977)
  • Alien Accounts (1982)
  • The Lunatics of Terra (1984)
  • Maps, publié par David Langford (en) (2002)
    Thackeray Phinn intervient dans quelques nouvelles de ce recueil

Nouvelles isolées[modifier | modifier le code]

  • By an Unknown Hand (1972)
    Publié en français sous le titre La Première Enquête de Thackeray Phin, Paris, Revue Polar, hors-série no 2, 1981 ; réédition dans Petits Crimes impossibles, Paris, Éditions Le Masque, coll. Grands Formats, 2002
  • The Locked Room (1972)
    Publié en français sous le titre La Dernière Chambre close, dans Vingt mystères de chambres closes, Paris, Terrain Vague, coll. Bibliothèque de l'insolite, 1988

Autres ouvrages[modifier | modifier le code]

  • The New Apocrypha (1973)
  • Arachne Rising (1977), signé James Vogh
  • The Cosmic Factor (1978), signé James Vogh

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]