John Stillwell

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
John Stillwell

John Colin Stillwell, né le 12 août 1942 à Melbourne, est un mathématicien et historien des mathématiques australien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Stillwell a passé son M.A. à l'université de Melbourne en 1965 et, en 1970 au Massachusetts Institute of Technology, un Ph.D. dirigé par Hartley Rogers, Jr. (en) et intitulé Reducibility in Generalized Recursion Theory. Il a enseigné à partir de 1970 à l'université Monash à Melbourne. Depuis 2002, il est professeur à l'université de San Francisco.

Stillwell est connu pour plusieurs manuels et divers articles, dans lesquels il transmet des mathématiques par une approche historique, en particulier pour Mathematics and Its History. En 2005, il a reçu le prix Chauvenet pour The Story of the 120 cell. Il a aussi traduit des ouvrages classiques, entre autres de Richard Dedekind[1], Henri Poincaré[2], Peter Gustav Lejeune Dirichlet[3] et Max Dehn[4].

Il a travaillé en outre en théorie combinatoire des groupes et ses applications géométriques.

Stillwell a été orateur invité au Congrès international des mathématiciens de 1994 à Zurich, avec une conférence intitulée Number theory as a core mathematical discipline.

Sélection de publications[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

(de) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « John Stillwell » (voir la liste des auteurs)

  1. (en) Theory of algebraic integers, CUP (lire en ligne)
  2. (en) Sources of hyperbolic geometry, AMS,‎ 1996 (lire en ligne) : on y trouve aussi des traductions de Felix Klein et Eugenio Beltrami.
  3. (de) Vorlesungen über Zahlentheorie, (en) Lectures on Number Theory
  4. (en) Papers on Group theory and topology,‎ 1987

Liens externes[modifier | modifier le code]