John Sibthorp

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sibthorp.
Frontispice de la Flora Graeca de Sibthorp, 1806

John Sibthorp est un botaniste anglais né le 28 octobre 1758 à Oxford et mort en 1796 à Bath. Professeur de botanique à l'université d'Oxford, il s'est beaucoup intéressé à la flore méditerranéenne et a commencé à rédiger la Flora Graeca, l'une des plus belles flores au monde, qui sera publiée en dix volumes parus entre 1806 et 1840.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le plus jeune fils d'Humphrey Sibthorp (1713–1797) qui, de 1747 à 1784 est professeur de botanique à l'université d'Oxford. Il commence ses études à Oxford, puis à partir de 1777, étudie la médecine à l'université d'Édimbourg et à la Faculté de Médecine de Montpellier. En 1784, il succède à son père à Oxford.

Désireux de retrouver toutes les plantes décrites par Dioscoride, il a effectué deux voyages d'études en Grèce, à Chypre et en Asie Mineure (1786-1787 et 1794-1795), accompagné par le dessinateur autrichien Ferdinand Bauer.

Il participe en 1788 à la création de la Société linnéenne de Londres et commence la même année la réalisation d'une flore de la région d'Oxford. Celle-ci paraît en 1794 sous le titre de Flora Oxoniensis. Il devient membre de la Royal Society le 6 mars 1788.

Il est mort à l'âge de trente-huit ans, victime d'une tuberculose contractée lors de son second voyage.

Sibth. est l’abréviation botanique officielle de John Sibthorp.
Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI