John Pettie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Autoportrait (1881)

John Pettie, né le 17 mars 1839 à Édimbourg, mort le 20 février 1893 à Hastings, est un peintre, aquarelliste et dessinateur écossais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il montre dès son plus jeune âge un goût marqué pour le dessin. À 17 ans, il entre à l'école de la Royal Scottish Academy où il est l'élève de Robert Scott Lauder. Il expose pour la première fois à la Royal Scottish Academy en 1858. Deux ans plus tard, il débute à la Royal Academy, à Londres.
En 1866, il est élu associé de cet institut et en 1873 académicien. Il est médaillé à Berlin. John Pettie obtient de nombreux succès comme peintre d'histoire et de portraits[1].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Dictionnaire Bénézit, Dictionnaire des peintres,sculpteurs, dessinateurs et graveurs, vol. 10, éditions Gründ,‎ janvier 1999, 13440 p. (ISBN 978-2-7000-3020-4), p. 819

Musées[modifier | modifier le code]

The Vigil, « La vigie »
  • Aberdeen: Portrait de l'artiste par lui-même.
  • Glasgow: Deux cordes à son arc; Chevalier du XVIIe siècle, portrait du romancier Wm. Black; Les stratégistes; Musiciens bretons; Duel à mort.
  • Hambourg: Édouard VI d'Angleterre signant la première condamnation à mort.
  • Leeds: Choix d'un site pour l'édification d'un premier autel chrétien.
  • Londres (Tate Gal.): La vigie.
  • Melbourne: Défilé; Arrestation d'une sorcière.
  • Montréal: Vision de Halbert Clendenning et de la dame blanche.
  • Sheffield: Duel à mort; Le royaliste; Le puritain; Dame du XVIIIe siècle; Scène d'Hudolras; Scène militaire; Une saillie; Trahison; Le pavillon de l'armistice.
  • Victoria: Licenciés.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dictionnaire Bénézit, Dictionnaire des peintres,sculpteurs, dessinateurs et graveurs, vol. 10, éditions Gründ,‎ janvier 1999, 13440 p. (ISBN 2700030206), p. 819

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :