John O. Reed

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

John O. Reed (né en 1929 à Londres - mort en 2012 à Manchester[1],[2]) est un traducteur de littérature africaine[3].

Avec Clive Wake il a publié plusieurs anthologie ainsi que des traductions à partir du français des œuvres de Léopold Sédar Senghor et Jean-Joseph Rabearivelo dans les African Writers Series (en) chez Heinemann. Il a également traduit des titres de Ferdinand Oyono et Williams Sassine.

Avec Michael Etherton il publie Chikwakwa Remembered – Theatre and Politics in Zambia 1968-1972 en novembre 2011

Anthologies[modifier | modifier le code]

  • (avec Clive Wake) A bibliography of modern creative writing in French from Madagascar, Salisbury, 1963
  • (edit. avec Clive Wake) A Book of African Verse, Londres: Heinemann Educational, 1964. African Writers Series 8. Later edition published (1984) as A new book of African verse.
  • (trad. avec Clive Wake) Prose and poetry, de Léopold Sédar Senghor. Londres: Oxford University Press, 1965.
  • (trad.) Houseboy de Ferdinand Oyono. Londres: Heinemann, 1966. African Writers Series 29.
  • (trad.) The Old Man and the Medal, de Ferdinand Oyono. Londres: Heinemann, 1967. African Writers Series 39.
  • (trad. avec Clive Wake) Nocturnes, de Léopold Sédar Senghor. Londres: Heinemann Educational, 1969. African Writers Series 71
  • (edit. et trad. with Clive Wake) French African Verse, Londres, etc.: Heinemann Educational, 1972. African Writers Series 106.
  • (trad. avec Clive Wake) Translations from the night : Poèmes choisis de Jean-Joseph Rabearivelo. Londres: Heinemann, 1975. African Writers Series 167
  • (trad.) Wirriyamu de Williams Sassine. Londres: Heinemann, 1980. African Writers Series 199

Notes et références[modifier | modifier le code]