John Neville Keynes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Keynes (homonymie).

John Neville Keynes (né le 31 août 1852 et mort le 15 novembre 1949) était un économiste britannique. Maitre de conférences à l'Université de Cambridge, il y enseigna la logique et l'économie politique. Il fut connu en son temps pour son anticonformisme.

Biographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : famille Keynes.

Fils du Docteur John Keynes et de son épouse Anna Maynard Neville, il a suivi un cursus scolaire traditionnel : une bonne école secondaire, l'University College de Londres, puis des études en mathématiques au Pembroke College de Cambridge dont il deviendra membre en 1876.

Il est élu comme Registrary (mot qui désigne à Cambridge le responsable de l'administration et des finances de l'Université) en 1910, et tint ce poste jusqu'en 1925.

Dans son ouvrage majeur The Scope and Method of Political Economy[1], il divise l'économie en :

  • économie positive (l'étude de ce qui est et de la façon dont cela fonctionne)
  • économie normative (l'étude de ce qui devrait être)
  • en art économique (économie appliquée). L'art économique utilise les leçons tirées de l'économie positive pour atteindre des buts normatifs

Il aurait essayé une synthèse raisonnement déductif et raisonnement inductif comme solution à la "Methodenstreit".

De son union avec son épouse Florence Ada Brown naquirent John Maynard Keynes, à qui il inculque le goût pour la controverse[2], Geoffrey Neville (un chirurgien) et Margaret Neville Keynes (qui épousera Archibald Hill, lauréat du prix Nobel de physiologie ou médecine en 1922).

Principaux travaux[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Référence[modifier | modifier le code]

  1. , Il énonce une distinction aujourd'hui classique entre
    • “a positive science […], a body of systematized knowledge concerning what is ;”
    • “a normative or regulative science […], a body of systematized knowledge discussing criteria of what ought to be […]. ”Economie positive et économie normative
  2. (fr) « Keynes John Maynard », sur Sciences humaines (consulté le 6 juin 2007)

Liens externes[modifier | modifier le code]