John Marshall (musicien)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir John Marshall et Marshall.

John Marshall est un batteur de jazz-rock dont la principale collaboration fut celle avec le groupe Soft Machine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

John Stanley Marshall est né à Isleworth en Londres le 28 août 1941. Adolescent, son père l'amène souvent à des concerts locaux dont les batteurs le fascinent. Dès l'âge de 14 ans, il prend des leçons de batterie auprès d'un batteur semi-professionnel local et se joint à un groupe de Skiffle, il passe alors le restant de son adolescence à jouer dans de nombreux groupes locaux et mariages de façon hebdomadaire. En 1960, il lit dans le Melody Maker une annonce de Jim Marshall proposant des cours de batterie et devient alors l'un des 65 élèves de Jim. Parallèlement, il part étudier la psychologie à l'Université de Reading, là-bas il découvre que l'établissement possède un groupe de jazz qu'il rejoint, il obtient son diplôme en 1963. Il passera les 5 années suivantes à jouer dans un nombre impressionnant de groupes de musique.

Carrière[modifier | modifier le code]

En 1969, sa carrière professionnelle débute véritablement quand il rejoint le groupe Nucleus avec son ami et colocataire, le joueur de hautbois Karl Jenkins. Il restera deux ans de temps dans Nucleus. Entre-temps il participe à l'album Songs For a Tailor de Keith Tippett puis à Centipede où il partage les percussions avec Robert Wyatt. Durant ce temps, il sera élu par les lecteurs du Melody Maker comme l'un des meilleurs batteurs britanniques de jazz. Au cours de l'été 1971, il rejoint le groupe de Jack Bruce, bassiste du feu groupe Cream, et décline la première offre de Soft Machine. Quand Phil Howard est renvoyé, il revient sur sa décision et arrive pour enregistrer les dernières pièces de Fifth à la batterie. John Marshall devient donc le troisième et dernier batteur de Soft Machine. Quand Mike Ratledge quitte Soft Machine, John et Karl Jenkins (qui a entre-temps rejoint Soft Machine à son tour) prennent la direction musicale jusqu'à la fin du groupe en 1984.

Durant les années 80, il participera à de nombreuses collaborations. Marshall a aussi fait partie, de 1977 à 1981, du groupe Eberhard Weber's Colours. Il a aussi collaboré à Soft Heap et Soft Head. En 1991, Marshall participe à l'album On the Sunday of life... de Porcupine Tree, alors un "one man band" de Steven Wilson. Toutefois, sa contribution à l'album se limite à une seule chanson, Third Eye Surfer.

En 2004, lui, Hugh Hopper, Elton Dean et Allan Holdsworth créent le groupe Soft Works qui prendra très rapidement le nom de Soft Machine Legacy qui existe encore à ce jour. Toutefois, il faut souligner qu'Holdsworth a démissionné et fut remplacé par John Etheridge. Également, le 8 février 2006, Elton Dean est décédé et fut remplacé par Theo Travis. Si le groupe existe encore aujourd'hui il faut préciser que son avenir est incertain en raison du décès de Hugh Hopper, le 7 juin 2009.