John Lindberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

John Lindberg

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

John Lindberg en 2010.

Informations générales
Naissance 16 mars 1959 (55 ans)
Royal Oak (Michigan)
Genre musical jazz
Instruments contrebasse
Années actives depuis 1978
Influences David Izenzon
Site officiel http://www.johnlindberg.com

John Lindberg est un contrebassiste et compositeur américain de jazz. Il a accompagné durant plusieurs années le musicien Anthony Braxton et il est surtout associé au groupe String Trio of New York.


Biographie[modifier | modifier le code]

John Lindberg débute aux percussions en intégrant vers dix ans l'orchestre de son école[1]. Il suit plus tard des cours à l'Université du Michigan puis arrête ses études à 16 ans pour se consacrer à la musique.

En 1977, Lindberg choisit de s'installer à New York et intègre le Human Arts Ensemble, un groupe free jazz composé en particulier du batteur Bobo Shaw et du tromboniste Joseph Bowie. Il effectue quelques enregistrements avec ce groupe. En compagnie du violoniste Billy Bang et du guitariste James Emery, il forme en 1979 le groupe String Trio of New York. Il perfectionne son jeu à la contrebasse grâce aux cours qu'il suit avec David Izenzon. Son jeu très varié, employant de très nombreux procédés et techniques[2], attire cette année-là l'attention du jazzman Anthony Braxton qui l'intègre à son groupe suite au départ de Dave Holland. À cette période il joue aussi en trio avec Sunny Murray et le saxophoniste Jimmy Lyons. Il collabore et enregistre avec Braxton jusque 1985[3]. Le String Trio of New York poursuit ses enregistrements, mais avec différents violonistes. En 1981 Lindberg s'installe à Paris et deux ans plus tard retourne à New York. Dans les années 1990 il enregistre plusieurs albums avec le pianiste Eric Watson et le tromboniste allemand Albert Mangelsdorff (Dodging Bullets (1993), Quartet Afterstorm (1994), Resurrection of a Dormant Soul (1996)).

Discographie sélective[modifier | modifier le code]

Enregistrement Label Nom de l'album Notes
1981 Black Saint Dimension 5 Album enregistré en concert.
1982 Black Saint Give and Take Un trio avec Barry Altschul aux percussions et George Lewis au trombone.
1984 Black Saint Trilogy of Works for Eleven Instrumentalists
1993 Black Saint Dodging Bullets
1994 Black Saint Quartet Afterstorm
1996 Black Saint Resurrection of a Dormant Soul
1997 Music & Arts Luminosity: Homage to David Izenzon
1998 Black Saint Bounce Un quartet avec en particulier le trompettiste Dave Douglas, mais aussi Ed Thigpen et Larry Ochs, principalement au ténor.
2000 Between The Lines A Tree Frog Tonality'
2002 Between The Lines John Lindberg: Two By Five'
2005 Between The Lines Winter Birds'
2006 Between The Lines Duets 1'
2010 Jazzwerkstatt Tripolar (A)Live at Roulette, NYC' Enregistré en trio avec le batteur Kevin Norton et Don Davis au saxophone lors d'un concert en février 2010 au Roulette Club à New York.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Ian Carr, Digby Fairweather, Brian Priestley, The rough guide to jazz, Rough Guides,‎ 2004, 927 p. (ISBN 978-1-843-53256-9), p. 481.
  2. Philippe Carles, André Clergeat, Jean-Louis Comolli, Le Nouveau Dictionnaire du jazz, Robert Laffont,‎ 2011, 1457 p. (ISBN 2-221-11592-9), p. 767.
  3. (en) Ron Wynn, « John Lindberg -Biography », sur allmusic.com (consulté le 31 décembre 2012).