John Leadley Dagg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

John Leadley Dagg (1794–1884), né dans le comté de Loudoun en Virginie, vécut jusqu'à l'âge de 90 ans. Il mourut en juin 1884 et fut considéré comme l'un des baptistes américains les plus respectés et l'un des plus grands théologiens de sa dénomination. Dagg rencontra des problèmes importants – une éducation limitée, une cécité presque totale et une infirmité physique – pour devenir un grand pasteur à Philadelphie et ailleurs, un éducateur en Alabama et le président de l'Université de Mercer en Géorgie. Il fut un calviniste convaincu de l'aile évangélique qui écrivit dans une prose agréable. De toute évidence son Manuel de Théologie (1857) fut la première théologie systématique écrite par un baptiste en Amérique.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Cet article est une traduction de l'article en anglais de Wikipédia "John L. Dagg".