John Kirwan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kirwan.

John Kirwan

alt=Description de l'image Sir John Kirwan 2013.jpg.
Fiche d'identité
Nom complet John James Kirwan
Naissance 16 décembre 1964 (49 ans)
à Auckland (Nouvelle-Zélande)
Taille 1,92 m (6 4)
Position ailier
Carrière en senior
Période Équipe M (Pts)a
1983-1994
 ????-????
1986-1990
1995-1996
1997-1999
Auckland Marist
Auckland
Benetton Trévise
Auckland Warriors
NEC Green Rockets
? (?)
 ? (?)
 ? (?)
 ? (?)
 ? (?)
Carrière en équipe nationale
Période Équipe M (Pts)b
1984-1994 Drapeau : Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande 63 (143)
Carrière d'entraîneur
Période Équipe  
1999-2001
2002-2005
2007-2011
2012
2013-
Drapeau : Japon NEC Green Rockets
Drapeau : Italie Italie
Drapeau : Japon Japon
Barbarians
Drapeau : Nouvelle-Zélande Blues

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 19 octobre 2011.

John James Kirwan, né le 16 décembre 1964 à Auckland, est un ancien joueur de rugby à XV néo-zélandais, évoluant au poste de trois-quarts-aile. Il est l'un des meilleurs trois quart aile de l'histoire du rugby néo-zélandais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des débuts en 1984 contre la France à Christchurch, il sera de 1985 à 1992 un titulaire indiscutable. Ses meilleures années seront entre 1986 et 1988. Là, il remporte la Coupe du monde de rugby 1987 contre la France à Auckland, marquant un essai crucial lors de cette rencontre. Puis lors de la saison suivante, il inscrit le total de dix essais en cinq rencontres contre les Gallois et les Australiens.

Lorsqu'il termine sa carrière internationale en 1994, il est le meilleur marqueur d'essais néo-zélandais de l'histoire. Il sera plus tard dépassé par Christian Cullen, Jonah Lomu et Jeff Wilson. Il a été également le premier joueur All Black des lignes arrières à dépasser 50 sélections.

Après deux saisons avec les Auckland Warriors en rugby à XIII dans le Championnat d'Australie, il termine sa carrière en tant qu'entraîneur-joueur au Japon. En 2002, il devient entraîneur de l'équipe d'Italie de rugby, remplacé en avril 2005 par Pierre Berbizier. En 2006, il devient entraîneur de l'équipe du Japon[1], pour remplacer Jean-Pierre Élissalde qui a cumulé ses fonctions avec celle de manager de l'Aviron bayonnais sans en parler à la fédération japonaise.

Son grand-père Jack Kirwan était international néo-zélandais de rugby à XIII.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Avec ses 1,92 m et ses 92 kg, il a un gabarit énorme pour un ailier dans les années 1980. À cette époque, peu de trois-quarts dépassent les 80 kg. Bâti comme un troisième ligne, il est très puissant et incroyablement rapide, ce qui le rend insaisissable pour ses adversaires. Il préfigure déjà ce que seront les ailiers modernes comme plus tard Jonah Lomu ou Joe Rokocoko, mélange de puissance et de vitesse.

Statistiques en équipe nationale[modifier | modifier le code]

Palmarès comme joueur[modifier | modifier le code]

en club[modifier | modifier le code]

en équipe nationale[modifier | modifier le code]

Carrière comme entraîneur[modifier | modifier le code]

en club[modifier | modifier le code]

en équipe nationale[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. AFP, « Rugby - Japon : John Kirwan prend les rênes », sur www.lequipe.fr, L'Équipe,‎ 25 octobre 2006 (consulté le 10 juin 2009)

Liens externes[modifier | modifier le code]