John Jenkins (saxophoniste)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

John Jenkins

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

John Jenkins à Central Park en 1992.

Informations générales
Naissance 3 janvier 1931
Chicago (Illinois)
Décès 12 juillet 1993 (à 62 ans)
Genre musical Jazz (hard bop)
Instruments Saxophone alto

John Jenkins est un saxophoniste alto américain de jazz, né le 3 janvier 1931 et mort le 12 juillet 1993.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jenkins étudie dans un premier temps la clarinette au lycée puis après six mois sur cet instrument il passe au saxophone alto influencé par le jeu du saxophoniste Charlie Parker[1]. Il joue de 1949 à 1956 au Roosevelt College en jam sessions dirigées par Joe Segal. En 1955 il joue aux côtés de Art Farmer et un peu plus tard cette année-là dirige son propre band à Chicago. Jenkins produisait un son comparable à celui de Jackie McLean[2]. Il quitte Chicago en 1957 pour rejoindre au printemps New York, joue avec Charles Mingus et enregistre deux albums en tant que leader dont une session pour le label Blue Note en compagnie du guitariste Kenny Burrell. Il joue aussi en sideman aux côtés de son ami Clifford Jordan[1], mais aussi Donald Byrd, Hank Mobley, Paul Quinichette, Sahib Shihab et Wilbur Ware à la fin des années 1950 et au début de la décennie suivante mais il abandonne globalement la musique à partir de 1962, mis à part quelques dates avec Gloria Coleman (en).

Après avoir quitté le monde du jazz, il travaille comme coursier à New York, dans le domaine de la bijouterie, vend des objets en cuivre sur des marchés de rue dans les années 1970. À partir de 1983 il reprend la musique et joue aux coins des rues; peu de temps avant sa mort en 1993, il a l'occasion d'enregistrer avec Clifford Jordan.

Discographie[modifier | modifier le code]

En leader

Sortie Label Nom de l'album
1957 Prestige Alto Madness (avec Jackie McLean)
New Jazz Jenkins, Jordan, and Timmons
Blue Note John Jenkins with Kenny Burrell
Savoy Jazz Jazz Eyes

Collaborations (partielle)

Leader Label Sortie Nom de l'album
Teddy Charles (en) New Jazz 1957 Coolin'
Paul Quinichette Prestige 1957 On The Sunny Side
Clifford Jordan Blue Note 1957 Cliff Jordan
Mapleshade 1990 Play What You Feel
Hank Mobley Blue Note 1957 Hank
Wilbur Ware Riverside 1957 The Chicago Sound

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Roland Guillon, Le hard bop, au cœur du jazz moderne: de Chicago, Detroit, Pittsburgh, Philadelphie à New York, Editions L'Harmattan,‎ 2009, 146 p. (ISBN 2-296-07349-2), p. 22.
  2. (en) Scott Yanow, « John Jenkins -biography », sur allmusic.com (consulté le 6 février 2011).

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (en) John Jenkins, courte biographie de Jenkins, allaboutjazz.com. Consulté en février 2011.