John James Rickard Macleod

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis John James Richard Macleod)
Aller à : navigation, rechercher

John James Rickard Macleod

Description de cette image, également commentée ci-après

Portrait de John James Rickard Macleod vers 1928.

Naissance
Clunie, Perthshire, Écosse (Royaume-Uni)
Décès (à 58 ans)
Aberdeen, Aberdeenshire, Écosse (Royaume-Uni)
Nationalité Écossaise
Champs Médecine
Institutions Case Western Reserve University School of Medicine
Diplôme Université d'Aberdeen
Renommé pour Découverte de l'insuline
Distinctions Prix Nobel de physiologie ou médecine (1923)

John James Rickard Macleod ( à Cluny dans le Perthshire, Angleterre - ) était un scientifique britannique colauréat avec Frederick Banting du prix Nobel de physiologie ou médecine de 1923[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Macleod est né à Cluny dans le Perthshire. Il était le fils du révérend Robert Macleod.

En 1898, il reçut son diplôme médical de l'Université d'Aberdeen et partit travailler pendant un an à l'Université de Leipzig. En 1899, il devient chargé de travaux pratiques de physiologie au "London Hospital Medical School" et en 1902, il est chargé de cours de biochimie dans cette école. En 1903, il devient professeur de Physiologie à la Western Reserve University à Cleveland dans l'Ohio aux États-Unis. En 1918, il est élu professeur de physiologie à l'Université de Toronto au Canada.

Son travail principal porta sur le métabolisme des hydrates de carbone et il joua un rôle avec Frederick Banting et Charles Best dans la découverte de l'insuline, qui permit de traiter le diabète. Banting et Macleod reçurent conjointement le prix Nobel de physiologie ou médecine en 1923 « pour la découverte de l'insuline[1] ». Il y a une controverse sur l'absence de Best dans cette récompense.

Macleod a écrit 11 livres, dont Recent Advances in Physiology (Avancées récentes en physiologie, 1905), Diabetes: its Pathological Physiology (Diabète : sa physiologie pathologique, 1925) et Carbohydrate Metabolism and Insulin (Métabolisme des hydrates de carbone et insuline, 1926).

L'auditorium du bâtiment de médecine de l'université de Toronto porte son nom.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « for the discovery of insulin » in Personnel de rédaction, « The Nobel Prize in Physiology or Medicine 1923 », Fondation Nobel, 2010. Consulté le 25 novembre 2010

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

LIens externes[modifier | modifier le code]

  • (en) Biographie sur le site de la Fondation Nobel (la page propose plusieurs liens relatifs à la remise du prix, dont un document rédigé par le lauréat — le Nobel Lecture — qui détaille ses apports)