John Henrik Clarke

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

John Henrik Clarke, né John Henry Clark le 1er janvier 1915 et mort le 16 juillet 1998, est un écrivain, professeur, historien panafricaniste américain, pionnier dans la création d'études africaines dans le monde universitaire du début des années 1960.

Il est professeur d'histoire africaine et en 1969 président et fondateur du Département d'études noires et portoricaines (Department of Black and Puerto Rican Studies) au Hunter College (en) de l'université de la Ville de New York. Il est aussi distingué par Carter G. Woodson (en) au Centre de recherche et d'étude africaine de l'université Cornell. En 1968, avec le Comité électoral noir de l'African Studies Association (en), Clarke fonde la African Heritage Studies Association.

Clarke documenta l'histoire et les contributions du peuple africain et de la diaspora, créant de la même un perspective d'afrocentrisme. En 2002, le savant Molefi Kete Asante a inscrit le professeur John Henrik Clarke dans sa liste des 100 plus grand Afro-américains.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]