John Haslem

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lady Cecilia Lennox (miniature sur porcelaine)

John Haslem (1808-1884) est un peintre sur porcelaine et émail et écrivain anglais. Il peignit plusieurs miniatures de la reine Victoria, de la famille royale et d'autres nobles[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

John Haslem est né en 1808 à Carrington dans le Cheshire (qui fait maintenant partie du Grand Manchester). Il quitta son foyer alors qu'il était encore un jeune garçon, pour vivre à Derby avec son oncle James Thomason, qui devait diriger l'usine de porcelaine Royal Crown Derby. Le céramiste local, George Hancock, lui inculqua l'art de la porcelaine et il se destina dans un premier temps à la peinture de fleurs, mais se mit par la suite au portrait, genre pour lequel il se révéla être très doué[1].

Haslem peint le visage de Lord Byron pour le duc de Sussex comme cadeau pour le roi de Grèce et à la demande du duc, vint à Londres pour étudier avec Edmund Thomas Parris. Il reproduisit plusieurs peintures en miniatures sur émail et fut un exposant régulier de la Royal Academy de 1836 à 1865. En 1842, il remporta une médaille de la Royal Society of Arts pour un portrait peint sur porcelaine. Il peignit également un petit portrait sur émail de la reine Victoria, ce qui entraîna bien d'autres commandes de la part de la famille royale et de l'aristocratie, en particulier pour des reproductions de portraits ancestraux[1]. Des documents relatant la carrière d'Haslem, dont une de ses lettres, sont conservés par le Derby Museum and Art Gallery[2].

Prentice Plate porcelaine de Derby, par William Billingsley, v. 1790

Haslem fut aussi très demandé par des bijoutiers et des marchands d'art et fut une fois employé pour peindre une série d'émaux imitant le travail de Jean Petitot, qui eurent tellement de succès qu'elles furent présentées comme l'œuvre de Petitot lui-même à l'exposition de miniatures du Victoria and Albert Museum en 1862 et 1865[1].

En 1857, Haslem retourna à Derby pour vivre avec son oncle et y resta jusqu'à sa mort en 1884. En 1876, il publia un livre sur The Old Derby China Factory (L'ancienne usine de porcelaine de Derby, en français) (pub. George Bell)[1]. Haslem donna sa collection de porcelaine au musée de Derby dont la Prentice Plate (assiette de l'apprenti)qu'il avait eu la chance d'acheter à Londres. La Prentice Place était utilisée par les apprentis peintre sur porcelaine à Derby, et cette assiette était une démonstration des techniques de William Billingsley quand il y travaillait. Cette assiette est désormais exposée au musée de Derby[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e (en) « Haslem, John », p. 107
  2. (en) Artists' Paper Register, Consulté en juin 2011
  3. Étiquette sur la Prentice Plate au musée de Derby, lue en juillet 2011



Liens externes[modifier | modifier le code]


(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « John Haslem (artist) » (voir la liste des auteurs)