John Harlin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
John Harlin (à gauche), au refuge de l'Envers des Aiguilles, avec l'équipe de la face sud du Fou en 1963

John Harlin (1935, Kansas City[1] - 1966, Suisse) était un alpiniste américain, parfois surnommé « le dieu blond »[2].

C'est un ancien officier dans l'armée de l'air, l'US Air Force.

En août 1962, il réussit la face nord de l'Eiger par la voie Heckmair.

En juin 1963, il quitte le service actif de l'armée et devient directeur sportif de l'école américaine de Leysin, en Suisse. Il fonde en 1964, avec quatre autres grimpeurs l'école internationale d'alpinisme moderne (EIMA).

En 1963, 1964, et 1965 il réussit :

Il trouve la mort à l'occasion de la directissime de l'Eiger (Suisse) qu'il tente avec une équipe anglo-américaine composée de Dougal Haston et Layton Kor, suite à une rupture de corde dans l'assaut final. Le reste de son équipe associé à une autre équipe allemande qui tentait la même première en même temps uniront leurs efforts pour réussir cette première en mars 1966. La directissime porte le nom de John Harlin[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Clint Willis, The Boys of Everest: Chris Bonington and the Tragedy of Climbing's Greatest Generation, Carroll & Graf Publishers Inc, réédition 2007 (ISBN 978-0786720248), page 90
  2. Chris Bonington, Mountaineer : thirty years of climbing on the world's great peaks, Sierra Club Books, 1996, p. 46
  3. Peter Gillman, Dougal Haston, La directissime de l'Eiger, édition du Seuil, 2e trimestre 1967, no 2014

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • James Ramsey Ullman, Straight up. The life and death of John Harlin, Doubleday, 1968
  • John Harlin III, Eiger obsession, Guérin, 2009

Liens externes[modifier | modifier le code]