John Hagelin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
John Hagelin
John S. Hagelin.jpg

John Hagelin

Naissance
Nationalité
Formation
Activité

John Hagelin (né le 9 juin 1954) est professeur de physique en physique quantique de nationalité américaine. Il a été chercheur à l'Organisation européenne pour la recherche nucléaire ou Laboratoire européen pour la physique des particules (CERN) et le Centre de l'accélérateur linéaire de Stanford (SLAC).

Le Dr Hagelin a été nommé lauréat du prix Kilby. Ce prix est décerné en reconnaissance aux scientifiques qui ont fait « une contribution majeure à la société à travers leurs travaux de recherche appliquée dans les domaines de la science et de la technologie »[1]. Le Dr Hagelin reçoit ce prix pour ses travaux en physique des particules, et dans le développement de la théorie supersymétrique du champ unifié (supersymmetric grand unified field theory)[2]. Le prix reconnait le Dr Hagelin comme étant « un scientifique dans la tradition d'Einstein, Jeans, Bohr et Eddington »[3].

John Hagelin est à l'origine du développement d'une théorie du théorie du tout (« Unified field theory » en anglais) sur la base des supercordes. Il est également connu pour son investissement dans les activités du mouvement de méditation transcendantale.

Méditation transcendantale[modifier | modifier le code]

Il a mené des recherches sur l'Effet Maharishi (en référence à Maharishi Mahesh Yogi) qui désigne le résultat de paix dans le monde que produirait une pratique collective de la Méditation transcendantale[4],[5].

Il a été le candidat du Parti de la loi naturelle américain dans la campagne des élections présidentielles aux États-Unis (en 1992, 1996 et 2000), et le directeur du mouvement de la méditation transcendantale aux États-Unis[6]. Le Parti de la loi naturelle s'est fait connaître en France lors des élections législatives de 1997[7],[8].

En 1996 Hagelin a été l'un des cinq candidats à la présidentielle qui présentait suffisamment de votes pour prétendre remporter l'élection dans le collège électoral (un corps d'électeurs choisis pour élire le président et le vice-président des États-Unis[9],[10]). En raison de leurs résultats, John Hagelin, H. Ross Perot et le candidat Harry Browne, ont cherché à participer aux débats nationaux télévisés présidentiels. Toutefois, la Commission sur les débats présidentiels, une organisation privée à but non lucratif formé par les Comités nationaux démocrate et républicain, a conclu que ni Hagelin, ni Perot, ni Browne n’avaient de réelle chance de remporter l'élection, et a exclu les trois candidats des débats. Hagelin a remporté 113 667 voix dans cette élection nationale, soit environ 0,12 %[10].

Interrogé en 2012 par la journaliste Lilou Macé sur sa motivation à s'investir dans le Parti de la loi naturelle, Hagelin répond : « l'idée était de commencer à injecter dans le dialogue, de nouvelles idées importantes. Tout, des énergies renouvelables à la médecine préventive, la promotion de la santé pour la prévention de la maladie, à l'éducation qui développe ce potentiel total du cerveau ! Ce sont des idées importantes qui vont de plus en plus remodeler la société et ce fut pour moi le raison d'entrer dans la politique, non pas pour être élu ; les petits partis ne gagnent jamais mais sont responsables des changements les plus importants. Aux États-Unis, des choses comme le droit de vote des femmes ; l'abolition de l'esclavage ; les lois sur le travail des enfants et tout ce qui est important sont venues des voix des tiers partis. Et finalement, elles font leur chemin à l'intérieur du courant dominant, elles sont absorbées par les deux partis monolithiques. Donc, c'est la raison d'existence politique des tiers partis aux États-Unis, aussi impossible que la tâche puisse paraître ! »[11].

John Hagelin a été nommé Raja de l'Amérique par Maharishi Mahesh Yogi (Raja étant équivalent de « Roi » en hindi). Il est directeur de l'Institut des Sciences, des technologies à l'Université Maharishi de Management[12], Directeur exécutif du Center for Performance Leadership[13], Directeur du Conseil consultatif de la Fondation David Lynch[14], et Directeur International de l'Union Mondiale des Scientifiques pour la Paix[15].

Hagelin dans la culture[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Kilby Awards Overview
  2. Kilby laureates
  3. Anderson, Christopher, "Hagelin & Quantum Theory: Holding on by a superstring", Nature Vol 359 (September 10, 1992)
  4. Transcendent in America: Hindu-Inspired Meditation Movements as New Religion par Lola Williamson, NYU Press, 2010, p.102 -
  5. The Maharishi Effect: A Personal Journey Through the Movement That Transformed American Spirituality, Geoff Gilpin, J.P. Tarcher/Penguin, 2006
  6. Los Angeles Times : Maharishi Mahesh Yogi, founded Transcendental Meditation movement
  7. http://www.prevensectes.com/huma00.htm
  8. http://www.prevensectes.com/mt1.htm#2
  9. A body of electors chosen to elect the President and Vice President of the United States
  10. a et b Citizens of Fairfield, Iowa, formed the Natural Law party in April 1992.
  11. Transcription de l'interview de John Hagelin par la journaliste Lilou Macé du 12 juillet 2012 aux Pays-Bas
  12. Université Maharishi de Management : Liste des administrateurs
  13. (en) John Hagelin, 8 Great Reasons to Meditate : (avec Ray Dalio, Ramani Ayer, Dr Gary Kaplan, Russel Simmons, Dr Nancy Lonsdorf, David Lynch, Bob Jones, Mindy Weisel),‎ (lire en ligne)
  14. List of David Lynch Foundation Directors and Advisors
  15. (en) « Global Union of Scientists for Peace Inaugural Conference », New Delhi, India,‎ (consulté en 1 décembre 2009)
  16. Improbable research, « Improbable research », sur improb.com (consulté le 19 décembre 2010)