John Hagelin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
John Hagelin

John Hagelin (né le 9 juin 1954) est professeur de physique en physique quantique de nationalité Américaine. Il a été chercheur à l'Organisation Européenne pour la Recherche Nucléaire ou Laboratoire Européen pour la Physique des Particules (CERN) et le Centre de l'accélérateur linéaire de Stanford (SLAC).

Le Dr Hagelin a été nommé lauréat du prix Kilby. Ce prix est décerné en reconnaissance aux scientifiques qui ont fait "une contribution majeure à la société à travers leurs travaux de recherche appliquée dans les domaines de la science et de la technologie"[1]. Le Dr Hagelin reçoit ce prix pour ses travaux en physique des particules, et dans le développement de la théorie supersymétrique du champ unifié (supersymmetric grand unified field theory)[2]. Le prix reconnait le Dr Hagelin comme étant « un scientifique dans la tradition d'Einstein, Jeans, Bohr et Eddington[3].

John Hagelin est à l'origine du développement d'une théorie du théorie du tout ("Unified field theory" en Anglais) sur la base des supercordes. Il est également connu pour son investissement dans les activités du mouvement de méditation transcendantale.

Méditation transcendantale[modifier | modifier le code]

Il a mené des recherches sur l'Effet Maharishi (en référence à Maharishi Mahesh Yogi) qui désigne le résultat de paix dans le monde que produirait une pratique collective de la Méditation transcendantale[4],[5].

Il a été le candidat du Parti de la Loi Naturelle américain dans la campagne des élections présidentielles aux États-Unis (en 1992, 1996 et 2000), et le directeur du mouvement de la méditation transcendantale aux États-Unis[6]. Le Parti de la Loi Naturelle s'est fait connaître en France lors des élections législatives de 1997[7],[8].

En 1996 Hagelin a été l'un des cinq candidats à la présidentielle qui présentait suffisamment de votes pour prétendre remporter l'élection dans le collège électoral (un corps d'électeurs choisis pour élire le président et le vice-président des États-Unis[9],[10]). En raison de leurs résultats, John Hagelin, H. Ross Perot et le candidat Harry Browne, ont cherché à participer aux débats nationaux télévisés présidentiels. Toutefois, la Commission sur les débats présidentiels, une organisation privée à but non lucratif formé par les Comités nationaux démocrate et républicain, a conclu que ni Hagelin, ni Perot, ni Browne n’avaient de réelle chance de remporter l'élection, et a exclu les trois candidats des débats. Hagelin a remporté 113.667 voix dans cette élection nationale, soit environ 0,12 %[10].

Interrogé en 2012 par la journaliste Lilou Macé sur sa motivation à s'investir dans le Parti de la loi naturelle, Hagelin répond : « l'idée était de commencer à injecter dans le dialogue, de nouvelles idées importantes. Tout, des énergies renouvelables à la médecine préventive, la promotion de la santé pour la prévention de la maladie, à l'éducation qui développe ce potentiel total du cerveau ! Ce sont des idées importantes qui vont de plus en plus remodeler la société et ce fut pour moi le raison d'entrer dans la politique, non pas pour être élu ; les petits partis ne gagnent jamais mais sont responsables des changements les plus importants. Aux États-Unis, des choses comme le droit de vote des femmes ; l'abolition de l'esclavage ; les lois sur le travail des enfants et tout ce qui est important sont venues des voix des tiers partis. Et finalement, elles font leur chemin à l'intérieur du courant dominant, elles sont absorbées par les deux partis monolithiques. Donc, c'est la raison d'existence politique des tiers partis aux États-Unis, aussi impossible que la tâche puisse paraître ! »[11].

John Hagelin a été nommé Raja de l'Amérique par Maharishi Mahesh Yogi (Raja étant équivalent de « Roi » en Hindi). Il est directeur de l'Institut des Sciences, des technologies à l'Université Maharishi de Management[12], Directeur exécutif du Center for Performance Leadership[13], Directeur du Conseil consultatif de la Fondation David Lynch[14], et Directeur International de l'Union Mondiale des Scientifiques pour la Paix[15].

Hagelin dans la culture[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Kilby Awards Overview
  2. Kilby laureates
  3. Anderson, Christopher, "Hagelin & Quantum Theory: Holding on by a superstring", Nature Vol 359 (September 10, 1992)
  4. Transcendent in America: Hindu-Inspired Meditation Movements as New Religion par Lola Williamson, NYU Press, 2010, p.102 -
  5. The Maharishi Effect: A Personal Journey Through the Movement That Transformed American Spirituality, Geoff Gilpin, J.P. Tarcher/Penguin, 2006
  6. Los Angeles Times : Maharishi Mahesh Yogi, founded Transcendental Meditation movement
  7. http://www.prevensectes.com/huma00.htm
  8. http://www.prevensectes.com/mt1.htm#2
  9. A body of electors chosen to elect the President and Vice President of the United States
  10. a et b Citizens of Fairfield, Iowa, formed the Natural Law party in April 1992.
  11. Transcription de l'interview de John Hagelin par la journaliste Lilou Macé du 12 juillet 2012 aux Pays-Bas
  12. Université Maharishi de Management : Liste des administrateurs
  13. (en) John Hagelin, 8 Great Reasons to Meditate : (avec Ray Dalio, Ramani Ayer, Dr Gary Kaplan, Russel Simmons, Dr Nancy Lonsdorf, David Lynch, Bob Jones, Mindy Weisel),‎ 12 avril 2008 (lire en ligne)
  14. List of David Lynch Foundation Directors and Advisors
  15. (en) « Global Union of Scientists for Peace Inaugural Conference », New Delhi, India,‎ January 21, 2006 (consulté le 1 décembre 2009)
  16. Improbable research, « Improbable research », sur improb.com (consulté le 19 décembre 2010)