John H. Kelly

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
John Herbert Kelly
The Boy General of the Confederacy
John Herbert Kelly, Brigadier Général de l'armée Confédérée
John Herbert Kelly, Brigadier Général de l'armée Confédérée

Surnom The Boy General of the Confederacy
Naissance 31 mars 1840
Carrollton (Alabama)
Décès 4 septembre 1864 (à 24 ans)
Franklin (Tennessee)
Mort au combat
Allégeance États-Unis
États confédérés d'Amérique
Arme armée des États confédérés
Grade brigadier général
Années de service 1861 – 1864
Conflits Guerre de Sécession
Faits d'armes Bataille de Shiloh

John Herbert Kelly (31 mars 18404 septembre 1864) est un officier de carrière de l'armée confédérée. Pendant la Guerre de Sécession (American Civil War), il est le plus jeune brigadier général de l'armée des États confédérés[1]. Il est tué à l'âge de 24 ans lors de la Campagne de Franklin-Nashville, et devient ainsi le plus jeune général mort au champ d'honneur[2].

Enfance et jeunesse[modifier | modifier le code]

John Herbert Kelly naît en 1840 à Carrolltown, dans le comté de Pickens (Alabama)[3]. John est très tôt orphelin, il sera élevé par sa grand-mère. Il entre à l'académie militaire de West Point à 17 ans.

En 1861, quelques mois avant son examen de sortie de West-Point, John quitte l'Académie et part pour Montgomery (Alabama)[4].

Pendant la Guerre de Sécession[modifier | modifier le code]

Fort Morgan, bastion défendant l'entrée de la baie de Mobile (Alabama) fut pris et fortifié par les Confédérés dès le début de la Guerre de Sécession. Ce fut la 1re affectation de John Kelly. Notez sur la photo (prise en 1864, après la reddition du fort) les embrasures noircies par la poudre, et à gauche le gros canon encore en batterie, à côté du drapeau unioniste (manifestement une retouche...)

John s'engage et est affecté à Fort Morgan avec le rang de lieutenant en second[5]. Il y restera jusqu'à l'automne 1861. Le brigadier général William J. Hardee s'attache John, l'emmène au Missouri, et le fait nommer capitaine puis assistant adjudant général dans son état-major[4].

En 1862, John Kelly est nommé major du 9e Bataillon d'Infanterie de l'Arkansas, qu'il mène au combat lors de la Bataille de Shiloh, avant d'en être nommé colonel. John combat ensuite à la première bataille de Murfreesboro où il est blessé[5]. En octobre il participe à la Bataille de Perryville.

La Bataille de Perryville (8 octobre 1862), un des plus sanglants affrontements de la Guerre de Sécession. Noter la disposition des fantassins en lignes, et les officiers à cheval dirigeant le tir.

Lors de la Bataille de Chickamauga, John Kelly est à la tête d'un vaste corps composé du 5e Régiment du Kentucky, du 58e Régiment de Caroline du Nord, du 63e Régiment de Virginie et du 65e Régiment de Georgie[4]. A Chickamauga, en 1 heure, 300 hommes de son corps sont tués[4], et le cheval de John est tué sous lui[4]. Ses supérieurs, les généraux Patrick Cleburne, St. John Richardson Liddell (en), et John S. Preston (en) demandent qu'il soit promu[3]. Parlant de John Kelly, Cleburne dit à James Seddon, le Secrétaire à la Guerre de la Confédération, qu'« il ne connait pas de meilleur officier de ce grade en service. »[3]

Le 16 novembre 1863, John Kelly est nommé brigadier général à l'âge de 23 ans[6]. Le courage de la brigade Kelly est déterminant lors de la Bataille de Pickett's Mill (en), une victoire confédérée[4].

Mort de John Kelly[modifier | modifier le code]

Le 2 août 1864 la brigade Kelly combat courageusement à Franklin (Tennessee). Alors qu'il emmène ses hommes à la charge, John est touché à la poitrine par un tireur d'élite unioniste[1]. On l'emmène à l'ambulance de Harrison House. Les Confédérés sont obligés de se retirer, et ne peuvent emmener leur général : il est trop grièvement blessé. Fait prisonnier le 3 août, Kelly meurt le lendemain dans une ambulance à Harrison House[1].

John Herbert Kelly est le plus jeune général confédéré mort au champ d'honneur. Il avait 24 ans[2].

Il est enterré le lendemain de sa mort dans le jardin de Harrison House, à Franklin, et des voisins se cotisent pour payer son cercueil et les vêtements qu'il porte sous sa tunique d'uniforme[1]. En 1866, son corps sera transféré au Magnolia Cemetery (en) de Mobile (Alabama)[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Derek Smith : The Gallant Dead, Union and Confederate Generals Killed in the Civil War (2005), page 273
  2. a et b Derek Smith : The Gallant Dead : Union and Confederate Generals Killed in the Civil War (2005), page Introduction VII
  3. a, b et c Willis Brewer : Alabama, Her History, Resources, War Record, and Public Men : From 1540 to 1872 ( 1872), page 502
  4. a, b, c, d, e et f Clement Anselm Evans : Confederate Military History : A Library of Confederate States History (1899), page 421
  5. a et b Thomas McAdory Owen et Marie Bankhead Owens : History of Alabama and Dictionary of Alabama Biography (1921), page 960
  6. Thomas McAdory Owen et Marie Bankhead Owens : History of Alabama and Dictionary of Alabama Biography (1921), page 326
  7. Jack D. Welsh : Medical Histories of Confederate Generals (1999), page 125