John Grierson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Grierson.

John Grierson (26 avril 1898 - 19 février 1972) est un réalisateur britannique et théoricien du cinéma.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après une formation en philosophie et littérature à l’Université de Glasgow, il enseigne pendant un an à l’Université de Durham. Il part pour les États-Unis en 1924. Il y commence son activité cinématographique en 1926 en devenant consultant pour Paramount Pictures. Il réalise ensuite Drifters, film muet consacré à la pêche au hareng en mer du Nord. Il fait de ce premier film le manifeste du mouvement du « documentaire anglais ».

Il crée, en 1933, le G.P.O. Film Unit. Il s'installe au Canada en 1938 avec pour mission de « réformer la production gouvernementale canadienne et celui d’établir des structures cinématographiques susceptibles d’assurer les liens entre le gouvernement britannique et les gouvernements des différents Dominions en cas de guerre. Le tout étant de nature à favoriser le développement de l’idée documentaire à l’échelle internationale »[1].

Il est, en 1939, le fondateur et le premier commissaire de l'Office national du film.

Filmographie[modifier | modifier le code]

comme producteur[modifier | modifier le code]

comme réalisateur[modifier | modifier le code]

comme directeur de la photographie[modifier | modifier le code]

comme monteur[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Ian Aitken, Film and Reform : John Grierson and the Documentary Film Movement, Londres, Routledge, 1992, 256 p.
  • (en) Jack C. Ellis, John Grierson : A Guide to References and Resources, G.K. Hall, 1986, 262 p.
  • (en) Gary Evans, John Grierson and the National Film Board. The Politics of Wartime Propaganda, Toronto-Buffalo-Londres, University of Toronto Press, 1984, 329 p.
  • (en) Elizabeth Sussex, « The Golden Years of Grierson », Sight and Sound, été 1972, pp. 149-153.
  • (fr) et (en) Hommages lors de sa mort en 1972 dans La Revue du Cinéma-Image et Son, n° 261 ; Cinéma 72, n° 165 ; Ecran 72, n° 5 ; Sight and Sound, printemps et été 1972.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Caroline Zéau, Cinéaste ou propagandiste ? John Grierson et « l’idée documentaire », 1895, 55 | 2008

Liens externes[modifier | modifier le code]