John Fox Burgoyne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lieutenant General Sir John Fox Burgoyne, G.C.B., photo de Roger Fenton, 1855.

Sir John Fox Burgoyne GCB (24 juillet 17827 octobre, 1871), 1er baronnet, est un maréchal de camp britannique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Burgoyne était le fils illégitime du général John Burgoyne et de la chanteuse d'opéra Susan Caulfield. En 1798, il fut promu second Lieutenant du Corps des Ingénieurs royaux britannique. Il affronta les armées de Napoléon Ier, dans les Pyrénées sous les ordres du Duc de Wellington. Wellington l'envoya à Burgos puis plus tard à Saint-Sébastien pour participer au siège de Rosetta. Lors de la Guerre de 1812, il se battit sous les ordres du Général Pakenham en tant que Lieutenant-colonel et participa à la Bataille de la Nouvelle-Orléans.

En 1826, Burgoyne accompagna le général Clinton au Portugal. Promu colonel en 1831, il devint général de division, en 1838, et Inspecteur-général des Fortifications, en 1845.

Pendant la Grande famine en Irlande, Burgoyne déploya des efforts considérable pour soulager le peuple de la famine. En 1851, il fut promu Lieutenant-général. Avant le début de la Guerre de Crimée, il se rendit à Constantinople pour aider à sa fortification et à la fortification des Dardanelles. Pendant le siège de Sébastopol, il organisa le bombardement de Malakoff. À son retour en Angleterre, en 1856, il reçut une baronie. Burgoyne est devenu membre de la Royal Society le 5 juin 1856. En 1865, il devint commandant de la Tour de Londres et prit sa retraite en 1868, avec le grade de Field Marshal.

John Fox Burgoyne mourut le 7 octobre 1871 à Londres. Il est le père de Hugh Talbot Burgoyne.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Treatise on the Blasting and Quarrying of Stone, Londres: 1852.
  • Military Opinions of Sir John Fox Burgoyne, Londres: 1859.

Références[modifier | modifier le code]

(en) « John Fox Burgoyne », dans Encyclopædia Britannica, 1911 [détail de l’édition] [lire en ligne]

Liens externes[modifier | modifier le code]