John E. Douglas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir John Douglas.

John Edward Douglas

Nom de naissance John Edward Douglas
Naissance 18 juin 1945 (69 ans)
Brooklyn, New York
Nationalité États-Unis
Diplôme
doctorat « Nova Southeastern University »
Profession profiler
Conjoint
Pamela Elizabeth Modica (femme)
Descendants
Lauren, Erika, et John Jr. (enfants)
Famille
Jack Douglas (père) et Dolores Douglas (mère)

John Edward Douglas (né le 18 juin 1945) est un ancien agent du FBI, il fut l’un des premiers profiler et fut aussi auteur de livres sur la psychologie des criminels.

Carrière[modifier | modifier le code]

Douglas rejoint le FBI en 1970, sa première affectation est à Détroit (Michigan). Sur le terrain, il est d’abord utilisé comme tireur d’élite dans les forces spéciales du FBI. Il sera ensuite négociateur dans les prises d’otage.

En 1977, il est transféré au Behavioral Sciences Unit (une des sections du Centre national d’analyse des crimes violents ou NCAVC). Il enseigne les techniques de négociation lors de prises d’otages ainsi que la psychologie criminelle aux nouveaux agents à l’académie du FBI (FBI Academy, à Quantico dans l'État de Virginie. Il forme aussi des officiers de police à travers tous les États-Unis.

Il crée et dirige le Programme de profilage criminel et sera plus tard promu chef de l’unité d’investigation, une section du NCAVC.

Alors qu’il voyage à travers les États-Unis pour fournir des enseignements aux polices locales, Douglas et Robert Ressler commencent à interviewer des tueurs en séries et des délinquants sexuels dans diverses prisons. La plupart des principaux criminels de l’époque sont interviewés, dont David Berkowitz, Ted Bundy, John Wayne Gacy, Charles Manson, Lynette Fromme, Arthur Herman Bremer, Sarah Jane Moore, Edmund Kemper, James Earl Ray, Sirhan Sirhan, Dennis Rader, Richard Speck, Monte Rissell, Donald Harvey, Joseph Kondro et Joseph Paul Franklin.

Il en résultera le livre Sexual Homicide : Patterns and Motives, suivi du Crime Classification Manual (CCM). Douglas recevra plus tard deux récompenses Thomas Jefferson (Thomas Jefferson Awards) pour l’excellence de son travail.

Profilage[modifier | modifier le code]

Douglas examine une scène de crime et crée les profils des auteurs, décrivant leurs habitudes et prédisant leurs prochains déplacements. Finalement, quand son travail permet de piéger les criminels, il peut aider à mettre en place des stratégies d’interrogatoire et participer au procès. Il eut une influence déterminante dans l’arrestation de nombreux tueurs en série, il tenta pendant des années d’arrêter le Tueur de Green River dans la région de Seattle, État de Washington. Cette affaire lui a presque coûté la vie lorsqu’il a contracté une encéphalite que son corps n’arrivait pas à vaincre, étant affaibli par le stress et la surcharge de travail.

Après avoir pris sa retraite en 1995, Douglas est devenu internationalement célèbre en tant qu’auteur d’une série de livres détaillant sa vie à traquer les tueurs en série et est apparu de nombreuses fois à la télévision. Ses livres sont considérés comme les écritures les plus perspicaces sur les pensées de l’esprit, les motivations et les modes opératoires des tueurs en série ainsi que les méthode pour les traquer.

Il travailla aussi comme consultant notamment lors du meurtre de JonBenét Ramsey. Son analyse controversée fut que les Ramsey n’étaient pas responsables de la mort de leur fille. Ce fut la première fois qu’il fut à la fois utilisé par la défense et l’accusation lors du procès. En juillet 2008, les Ramsey furent blanchis après une analyse ADN faite sur les sous-vêtements.

Douglas fut aussi consulté pour une autre affaire controversée, The West Memphis Three. En 1993, trois garçons de 8 ans furent tués, la police et l’accusation prétendirent que les enfants étaient morts lors d’un sacrifice satanique. Plus tard, trois adolescents seront jugés et condamnés. Douglas conclura que l’affaire n’était pas liée au satanisme mais était un homicide dû à des raisons personnelles. En 2010, l’affaire est en appel, à la fois au niveau du tribunal d’État et du tribunal fédéral.

John Douglas initia le profilage criminel. Il déclara qu’il fut critiqué et remis en question par ses collègues, jusqu'à ce que la police et le FBI réalisent qu’il avait mis au point une méthode extrêmement utile pour capturer les criminels.

Douglas a aussi écrit des livres sur la classification des profilages criminels. Il est l’auteur, avec Mark Olshaker, de plusieurs livres. Un scénario est en cours d’écriture pour le livre Mindhunter: Inside the FBI's Elite Serial Crime Unit. Douglas a rejoint l’équipe de conseillers de College Tonight.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Né à Brooklyn, New York de Jack et Dolores Douglas. Vétéran de l’armée de l’air, il a obtenu différents diplômes aux universités « Eastern New Mexico University », « University of Wisconsin-Milwaukee », « University of Wisconsin-Milwaukee) ainsi qu’un doctorat à la « Nova Southeastern University ».

Douglas fut marié à Pamela Elizabeth Modica (Pamela Douglas). Ils ont trois enfants : Lauren, Erika, et John Jr. "Jed". Il vit actuellement dans la banlieue de Washington D.C.

Portraits fictifs[modifier | modifier le code]

Jack Crawford, un personnage du roman Le Silence des agneaux de Thomas Harris était directement inspiré de Douglas. Crawford fut interprété par Dennis Farina, Harvey Keitel et Scott Glenn.

Douglas fut aussi utilisé comme modèle pour le personnage de Frank Black dans la série télévisée MillenniuM ainsi que du Dr Sam Waters dans la série Profiler.

Il semble qu’il ait inspiré d’autres personnages fictifs à la télévision dont Virgil "Web" Webster dans The Inside : Dans la tête des tueurs, Jason Gideon dans Esprits criminels ainsi que Benton Wesley dans des romans de Patricia Cornwell.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

Les trois premiers ouvrages mettent en avant la carrière de John Douglas, il retrace ses grandes affaires et montre comment il a exercé le métier de profiler au sens de la section du Behavioral Analysis Unit (BAU). Les deux derniers définissent les différents comportements des criminels violents avec précision par rapport aux recherches qu'ont fait ces agents au cours de leur vie.

  • John Douglas, Agent Spécial du FBI : J'ai traqué des serial killers, 1997
  • John Douglas, Agent Spécial du FBI : Enquête sur les serial killers, 1999
  • John Douglas, Agent Spécial du FBI : Prédateurs et Victimes, 2005
  • John Douglas, Ann Wolbert Burgess, Allen G. Burgess, Robert Ressler, Crime Classification Manual: A Standard System for Investigating And Classifying Violent Crimes, 1995
  • John Douglas, Robert Ressler, Ann W. Burgess, Sexual Homicide: Patterns and Motives, 1995