John Dudley (1er duc de Northumberland)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dudley.
John Dudley (1er duc de Northumberland)

John Dudley (1504, Londres[1]Tour de Londres, 22 août 1553[1]), 1er comte de Warwick puis 1er duc de Northumberland, fils de Edmund Dudley et d'Elisabeth Grey (en), 6e baronne Lisle.

Il jouit de la faveur de Henri VIII d'Angleterre, malgré la disgrâce de son père, et fut nommé Lord Grand Amiral. Il eut encore plus de crédit auprès de son successeur, le jeune Édouard VI d'Angleterre, dont il devint le Lord President[2]. Au terme d'un complot de palais qu'il mena à la fin 1549, il devint le véritable détenteur du pouvoir, et fut créé comte de Warwick, duc de Northumberland, grand maréchal d'Angleterre et supplanta Edward Seymour Duc de Somerset, le Lord Protector[3]. Somerset, ayant tenté de l'assassiner par vengeance, fut mis à mort le 22 janvier 1552[4].

Égaré par l'ambition, Dudley conçut le projet de faire entrer la couronne dans sa famille : voyant Édouard VI près du tombeau, il le persuada d'exclure du trône ses propres demi-sœurs Marie Tudor et Élisabeth[5], puis de choisir pour héritière Jeanne Grey, descendante d'Henri VII d'Angleterre et protestante, à laquelle il avait marié un de ses fils, Guilford Dudley.

À la mort d'Édouard en 1553, Jeanne reçut en effet pendant neuf jours le titre de reine, mais Marie Tudor, ayant fait reconnaître ses droits, monta sur le trône et Dudley, abandonné de tous, fut mis à mort, ainsi que Guilford et Jeanne Grey par la suite. Il fut décapité à la hache à la Tour de Londres.

Son deuxième fils, Robert Dudley devint un favori d'Élisabeth Ire.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b David Loades, « Dudley, John, duke of Northumberland (1504–1553) », Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, édition en ligne, octobre 2008.
  2. John Guy, Tudor England, Oxford University Press, p. 213
  3. Le Protectorat fut dissous le 13 octobre 1549 (John Guy, Tudor England, p. 213)
  4. Michel Duchein, Élisabeth Ire d'Angleterre, Fayard, p. 78
  5. Au motif de bâtardise

Source[modifier | modifier le code]

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.