John DeWitt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir DeWitt.
Le général John Lesesne DeWitt

John Lesesne DeWitt (1880-1962) est un général de l'armée américaine connu pour son rôle dans l'internement des Japonais-américains aux États-Unis pendant la Seconde Guerre mondiale.

Carrière militaire[modifier | modifier le code]

DeWitt est né à Fort Sidney dans le Nebraska le 9 janvier 1880. Le 10 octobre 1898, il devint lieutenant en second dans l'infanterie de l'armée américaine.

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

DeWitt servit dans la 42e division de l'infanterie pendant la Grande Guerre d'abord en tant que lieutenant colonel. Il fut promu colonel en juillet 1918 et reçut la Distinguished Service Medal à la fin de l'année.

Entre-deux-guerres[modifier | modifier le code]

Entre 1919 et 1930, DeWitt servit à plusieurs postes, parmi lesquels celui d'Assistant Commandant du General Staff College. En 1930, il accéda au grade de Major General.

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Du 5 décembre 1939 au 15 juin 1943, DeWitt commanda la Western Defense Command. Après l'attaque de Pearl Harbor le 7 décembre 1941, il participa à l'internement des Japonais-américains en disant notamment que « Ce sont des gangsters qui doivent être traités comme tels » et qu'« un Jap est un Jap »[1]. Il supervisa les opérations militaires dans les îles Aléoutiennes, envahies par les forces nippones. Il se retira de l'armée en 1947.

Retraite[modifier | modifier le code]

En 1954, DeWitt devint général par décision du congrès américain, en récompense de ses services durant la Seconde Guerre mondiale. Il mourut d'une attaque cardiaque à l'âge de 82 ans à Washington, D.C. le 20 juin 1962 et fut enterré au cimetière d'Arlington, Virginie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]