John Currin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

John Currin, né en 1962 à Boulder (Colorado), est un peintre américain des États-Unis.

John Currin vit et travaille à New York. Son œuvre est principalement constituée de représentations de figures humaines, et surtout d'effigies de femmes, à travers lesquelles il explore les limites de l'érotisme et de la pornographie, les techniques picturales anciennes, les grands modèles du nu féminin dans l'histoire de l'art (Lucas Cranach l'Ancien ou Sandro Botticelli)

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • 1998 : Three Friends (Les Trois Grâces).
  • 1999 :
    • The Old Fence.
    • Homemade Pasta.
    • The Veil.
  • 2000 :
    • The Cuddler.
    • Park City Grill.
    • Gold Chains and Dirty Rags.
  • 2001 : The Lobster.
  • 2006 :
    • Patch and Pearl.
    • Kissers.
    • Rotterdam.
    • Tolbrook.
    • Rippowam.
  • 2008 : After Courbet, en référence à L'Origine du monde (1866), de Gustave Courbet.
  • 2009 :
    • Constance Towers.
    • The Women of Franklin Street.
    • Mademoiselle.
  • 2010 :
    • The Old Fur.
    • Hot Pants.
    • Big Hands.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Uta Grosenick, Burkhard Riemschneider, Art Now. 137 Artists at the Rise of the New Millenium, Cologne, Taschen, 2002, p. 100-103.
  • Hans Werner Holzwarth, Art Now Vol 3. A cutting-edge selection of today's most exciting artists, Cologne, Taschen, 2008, p. 104-107.