John Cipollina

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

John Cipollina

alt=Description de l'image John Cipollina 121976.gif.
Informations générales
Nom de naissance Johnathan Cipollina
Naissance 24 août 1943
Berkeley
Californie
Drapeau des États-Unis États-Unis
Décès 29 mai 1989
Activité principale Guitariste
Genre musical Rock psychédélique, acid rock
Années actives 1964 - 1989

John Cipollina, (24 août 1943 - 29 mai 1989) est un guitariste américain connu pour sa participation au groupe de rock de San Francisco, Quicksilver Messenger Service.

Né à Berkeley en Californie, il a fréquenté la Tamalpais High School, à Mill Valley en Californie. Ayant débuté sa carrière musicale avec le piano classique, Il s'est rapidement tourné vers la guitare. Il est considéré comme l'un des précurseur du San Francisco Sound et de la musique psychédélique de la côte ouest.

De santé fragile, il décède prématurément à l'âge de 45 ans le 29 mai 1989 d'une crise cardiaque (provoquée par un emphysème)[1].

Carrière musicale[modifier | modifier le code]

Dès 1960, il forme les Deacons qui deviendront ensuite les Penetrators. Il exerce aussi le métier d'agent immobilier à temps partiel, car il éprouve des difficultés à vivre de sa musique jusqu'à ce qu'il rencontre fin 1964 les premiers membres du futur "Quicksilver Messenger Service". C'est au sein de ce groupe que sa renommée va croître notamment grâce à son jeu talentueux dans l'album Happy Trails sorti en 1969. En 1971, il forme CopperHead qui sortira un album unique éponyme deux ans plus tard.

Puis il participe à de nombreux autres groupes :

En 1980, il sort un album solo intitulé Raven.

Cipollina a été classé à la 32ème place parmi les 100 plus grands guitaristes de tous les temps par le magazine Rolling Stone[2].

Il est considéré comme l'un des plus grands au regard de sa carrière exemplaire[3] jusqu'à la veille de sa mort.

Fidèle à la Gibson SG, son jeu était basé sur de subtils vibratos obtenus par un chevalet Bigsby ou Vibrola et l'utilisation de plectres fixés à plusieurs doigts pour des arpèges rapides. L'amplification utilisée par Cipollina était particulière puisqu'il jouait sur des guitares avec deux sorties (une par micro) qui étaient ensuite envoyées sur deux amplificateurs Fender distincts (un Twin Reverb pour les aigus, un Dual Showman pour les basses, ou des combinaisons avec des Standel) [4]. Ce son crunchy était transformé par divers effets comme des réverbérations, des trémolos ou encore des pédales wah-wah.

Discographie[modifier | modifier le code]

Stu Blank[modifier | modifier le code]

  • Under The Big Top, Kingspot 1988

Brewer and Shipley[modifier | modifier le code]

  • Brewer & Shipley, Kama Sutra 1971
  • Shake Off The Demon, Kama Sutra 1971

Copperhead[modifier | modifier le code]

  • Copperhead CBS, Dutch, Edsel 1973
  • Roller Derby Star, Chameleon (45 tours) Columbia 1973
  • Live 73, Blue Velvet 1973
  • Drunken Irish Setter, Oh Boy 1990

Papa John Creach[modifier | modifier le code]

  • Janitor Drives A Cadillac (45 tours) Grunt 1971

The Dinosaurs[modifier | modifier le code]

  • Dinosaurs Relix, Line, Big Beat 1988
  • Live in San Francisco, Oh Boy 1988

Merrell Fankhauser[modifier | modifier le code]

  • Day In Paradise, Sourse 1985
  • Dr. Fankhauser, D Town 1986

The Ghosts[modifier | modifier le code]

  • Playin In The Band, Whirled Records 1984

The Grateful Dead[modifier | modifier le code]

  • Closing of Winterland, Trademark of Quality
  • The Closing Of Winterland (édition officielle), Grateful Dead Records 78055, 1978/1979/2003.

Nick Gravenites[modifier | modifier le code]

  • My Labors Columbia, Columbia Britain 1969
  • Blue Star, Line 1980

Mickey Hart[modifier | modifier le code]

  • Rolling Thunder, Warner Brothers 1972

Robert Hunter[modifier | modifier le code]

  • Amagamalin Street, Relix 1984

Matthew Kelly[modifier | modifier le code]

  • Wing and A Prayer, Relix 1985

Charles Lloyd[modifier | modifier le code]

  • Warm Waters, Kapp 1971

Man[modifier | modifier le code]

  • Maximum Darkness, United Artists 1975

Kathi McDonald[modifier | modifier le code]

  • Insane Asylum, Capitol 1974

Novato Frank Band[modifier | modifier le code]

  • Marijuana, Grow Your Own (45 tours)
  • Rock 'n' Roll Heaven, Legend 1995

Quicksilver Messenger Service[modifier | modifier le code]

  • Quicksilver Messenger Service, Capitol 1968
  • "Revolution" soundtrack, United Artists 1968
  • Happy Trails, Capitol 1969
  • Shady Grove, Capitol 1969
  • Who Do You Love/Which Do You Love?, Capitol 1969
  • Just For Love, Capitol 1970
  • What About Me, Capitol 1970
  • Fresh Air/Freeway Flyer (45 tours), EMI/Capitol, Holland 1970
  • Live At Winterland, bootleg 1970
  • Anthology Capitol, Capitol Japan 1973
  • Solid Silver, Capitol 1975
  • Ultimate Journey (compilation) See For Miles 1986
  • Best Of Capitol 1988
  • Live in San Francisco, Living Legend 1988
  • Smokestack Lightning, Moby Dick 1989
  • New Years' Eve 67-68, Wildbird 1989
  • Prairie Rose (Fillmore East 1968), World Productions 1989
  • Calvary Vulture 1990
  • Sons Of Mercury (2 CD set), Rhino 1991
  • Summer of 68, Blue Knight 1993
  • Summer of Love, Platinum Disc 1994
  • Trilogy Box Set, Capitol
  • The Psychedelic Years, bootleg CD
  • Smokin Sound, bootleg CD
  • Super Hits ("Fresh Air"), Pickwick
  • Wings ("Light Your Windows"), Capitol
  • Super Oldies Vol. 4 ("Pride Of Man"), Capitol
  • New Scene ("Fresh Air"), Capitol
  • Best of QMS Holland, EMI/Capitol
  • Maiden of the Cancer Moon, Psycho
  • The Best Of...("Who Do You Love / Stand By Me"), Canadian/Capitol
  • Quicksilver Messanger Service California Christmas ("Mojo, The Fool"), Penguin 1966
  • Live in San Jose, Groucho 1966

Problem Child[modifier | modifier le code]

  • It's Not My Fault, Legend 1996

Raven[modifier | modifier le code]

  • Raven, Line 1980

San Francisco All Stars[modifier | modifier le code]

  • Vol. 1, Flying Horse 1980
  • Vol. 2, Flying Horse 1981

Nathan Sark[modifier | modifier le code]

  • Nomad Blues, Private Pressing 1995 (avec Kreiger, N. Hopkins, S. Dryden, R. Anderson, M. Ford, B. Valory)

Pete Sears[modifier | modifier le code]

  • Watchfire, Redwood 1988

Rocky Sullivan[modifier | modifier le code]

  • City Lights, Jupiter 1979
  • Illegal Entry, Jupiter, Rag Baby, Line 1980
  • Shake Your Shake/Love Me Just A Little, Jupiter (45 tours) 1980
  • Internal Affairs Rag Baby, Line, Line reissue

Terry and The Pirates[modifier | modifier le code]

  • Too Close For Comfort Wild Bunch, Legend 1979, 1994
  • Doubtful Handshake, Line 1980
  • Montana Eyes/I Put A Spell On You, Line (45 tours) 1980
  • Wind Dancer Rag Baby, Line 1981
  • Rising Of The Moon Rag Baby, Line 1982
  • Acoustic Rangers, Sawdust 1987
  • Silverado Trail, Big Beat 1990
  • 2 CD Set, Oh Boy 1993

Thunder and Lightning (aka GRAVENITES-CIPOLLINA)[modifier | modifier le code]

  • Monkey Medicine
  • Big Beat, Line, Legend (2 chansons bonus) 1982, 1994
  • Live In Bonn, bootleg 1982
  • Live in Athens at Club Rodon, Music Box International 1991
  • Live At Stanhope House, Oh Boy 1994

Michael Wilhelm[modifier | modifier le code]

  • Mean Ol' Frisco, New Rose 1985

Wolf Pack[modifier | modifier le code]

  • Public Enemy #1/Mr. Big Song (45 tours), Wolf Pack Records 1982

Zero[modifier | modifier le code]

  • Here Goes Nothin, Relix 1987
  • Nothin Goes Here, Mobile Fidelity 1990
  • Go Hear Nothin (Live), Whirled 1991
  • Live At The Fillmore, Oh Boy 1994

Divers[modifier | modifier le code]

  • Teacher (45 tours), Nasty Records 1973
  • West Coast (Terry and The Pirates, Raven, N. Gravenites), Line Records 1980
  • First Press (Novato Frank Band), Rail Records 1981
  • Legends From The Bay Vol. 1 (Fish & Chip, QMS, Copperhead, Terry and The Pirates, Area Code 415), Red Devil Records 1988
  • Legends of Guitar "Rock the 60s", Rhino Records 1990
  • Moody Guitars, Line 1991
  • That´s Line, Line 1991
  • San Francisco Nights, Rhino 1991
  • Thru The Years, Thru The Bands (QMS, Novato Frank Band, Dinosaurs, Mickey Hart, Zero, Thunder and Lightning, Fish and Chip, Sounds of San Francisco), Oh Boy 1994
  • Mickey Hart & Friends ("Fire On The Mountain") avec Jerry Garcia, Barry Melton, Robert Hunter, David Freiberg, Phil Lesh, Mike Bloomfield, Papa John Creach, Planet Records 1995

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Biographie de John Cipollina sur son site officiel
  2. [1] The 100 Greatest Guitarists of All Time sur Rolling Stone
  3. Philippe Thieyre, Le rock psychédélique américain (1966 - 1973), Editions Parallèles, (ISBN 2911290038), dédié à John Cipollina
  4. http://www.johncipollina.com/rock.html

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]