John Carter (clarinettiste)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir John Carter.

John Wallace Carter (né le 24 septembre 1928 à Fort Worth, – mort le 31 mars 1991) était un clarinettiste, saxophoniste et flûtiste de jazz.

Biographie[modifier | modifier le code]

John Carter a joué avec Ornette Coleman et Charles Moffett à Fort Worth dans les années 1940. À partir de 1961, Carter a résidé sur la Côte ouest des États-Unis. où il a rencontré Bobby Bradford en 1965. Il a aussi joué avec Hampton Hawes et Harold Land. Dans les années 1970 il est devenu célèbre pour ses extraordinaires solos en concert. Au New Jazz Festival de Moers en 1979 lui et le clarinettiste allemand Theo Jörgensmann ont joué pendant trois jours.

Entre 1982 et 1990 Carter a composé et enregistré Racines et folklore : épisodes dans le développement de la musique populaire américaine (Roots and Folklore: Episodes in the Development of American Folk Music") en cinq albums centré sur l'histoire des afro-américains.

Discographie sélective[modifier | modifier le code]

  • John Carter & Bobby Bradford´s New Art Flight for Four (1969)
  • John Carter Quintet Secrets (1972)
  • John Carter Echoes from Rudolph´s (1977)
  • Vinny Golia Spirits in Fellowship (1977)
  • John Carter Suite of Early American Folk Pieces (1980)
  • John Carter / Bobby Bradford Tandem 1 (1982)
  • John Carter / Bobby Bradford Quintet Comin on (1988)
  • John Carter / Bobby Bradford Tandem 2 (1996)

Roots and Folklore: Episodes in the Development of American Folk Music[modifier | modifier le code]

  • The John Carter Octet: Dauwhe (1982)
  • John Carter: Castles of Ghana (1991)
  • John Carter: Dance of the Love Ghosts (1987)
  • John Carter: Fields (1988)
  • John Carter: Shadows On A Wall (1989)

Référence[modifier | modifier le code]

  • Philippe Carles, André Clergeat, & Jean-Louis Comolli. Dictionnaire du jazz, Paris, 1994

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Guillaume Belhomme, Way Ahead, Jazz en 100 autres figures, Le mot & le reste, Marseille, 2011.

Liens externes[modifier | modifier le code]