John Cameron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cameron.

John Cameron, né vers 1579 à Glasgow et mort en 1623, est un théologien protestant.

Il combattit la doctrine calviniste de la prédestination. Il vint en France, enseigna à Bergerac, à Sedan, à Saumur et à Montauban, et publia entre autres écrits de polémique : Thèses de gratia et libero arbitrio, Saumur, 1618.

Il se rapprochait par sa doctrine des Arminiens de Hollande. Ses partisans furent appelés « améroniens ».

Il participa à un débat, du 24 au 28 avril 1620, avec Daniel Tilenus, Théophile Brachet de La Milletière et Louis Cappel, au château de l'Isle, près d'Orléans [1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Baptiste-Joseph Boulliot; Notice historique et bibliographique sur Daniel Tilenus, ministre du Saint-Évangile à Sedan, précepteur de Turenne, dans A.-L. Millin, Magasin encyclopédique ou journal des sciences, des lettres & des arts, 1806, vol.5, pp.249-279 ; tiré à part : Paris, 1806, in-8° broché, 31 pages.

Source[modifier | modifier le code]

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.