John Callis (pirate)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

John Callis (ou Calles) (mort en 1576) est un pirate gallois du XVIe siècle. Il est actif près des côtes des Galles du Sud, de Cardiff à Haverfordwest. Il vend souvent ses captures et leurs marchandises dans les villages de Laugharne et Carew, près de Milford Haven, au sud de Little Newcastle, Pays de Galle[1].

Sa carrière de pirate se finit en 1576, lorsque le gouvernement britannique se lance à sa poursuite, sous la pression des pays voisins, et parvient à le capturer[2]. Callis essaye alors de négocier sa libération en échange de son aide pour traquer et capturer d’autres pirates. Les autorités refusent et Callis est pendu à Newport plus tard la même année[3]. À la suite de son exécution, une commission est chargée d’enquêter et d’identifier les commerçants qui ont fait affaire avec des pirates dans les comtés de Cardigan, Pembroke, Carmarthen, Monmouth et Glamorgan. Une liste de ces commerçants est établie par la commission et les coupables reçoivent une amende.

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Sanders, Richard. If a Pirate I Must Be...: The True Story of Black Bart, King of the Caribbean Pirates. New York: Skyhorse Publishing, 2007. (pg. 19) ISBN 1-60239-019-3
  2. Fuller, Basil and Ronald Leslie-Melville. Pirate Harbours and Their Secrets. London: Stanley Paul, 1935. (pg. 161-162)
  3. Leslie, Edward E. Desperate Journeys, Abandoned Souls: True Stories of Castaways and Other Survivors. New York: Houghton Mifflin, 1998. (pg. 90) ISBN 0-395-91150-8

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Brooks, Sir Eric St. John. Sir Christopher Hatton: Queen Elizabeth's Favourite. London: Jonathan Cape, 1946.
  • O'Neill, Paul. The Oldest City: The Story of St. John's, Newfoundland. Erin, Ontario: Press Porcepic, 1975.
  • Quinn, David B. The Voyages and Colonising Enterprises of Sir Humphrey Gilbert. London: Hakluyt Society, 1940.
  • Quinn, David B. and Neil M. Cheshire, ed. The New Found Land of Stephen Parmenius: The Life and Writings of a Hungarian Poet, Drowned on a Voyage from Newfoundland, 1573. Toronto: University of Toronto Press, 1972.