John C. Garand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Garand (homonymie).
John Garand présentant son arme

Jean-Cantius Garand, né le à Saint-Rémi et mort le à Springfield, Massachusetts est un ingénieur Canadien français naturalisé américain[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Cantius Garand est né le 1er janvier 1888 à Saint-Rémi dans une famille québécoise avant de partir pour Jewett City, Connecticut. Il fréquente à l'école jusqu'à l'âge de 11 ans, puis devient employé dans une usine de textile, où il est promu machiniste. Après avoir acquis l'expérience nécessaire, il est embauché par une usine d'outils à Providence, Rhode Island.

En 1917, Garand est nommé par le Ministère de la Guerre à un poste important au sein de l'United States Bureau of Standards grâce à son modèle d'arme automatique. Son premier modèle est construit en 1919, après la Première Guerre mondiale. Il garde tout de même un poste de consultant dans l'Arsenal de Springfield.

A la veille de la Seconde Guerre mondiale, il est chargé de concevoir un fusil d'infanterie semi-automatique. Le M1 Garand est breveté en 1934 et la production de masse commence en 1936. Ce fusil le rend célèbre dans le monde entier.

En 1941, Garand est décoré de la Medal for Meritorious Service et en 1944 de la Medal For Merit.

Garand démissionne de son poste de consultant en 1953. Il décède en 1974 à Springfield, Massachusetts à l'âge de 86 ans.

Source[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. John Garand a été naturalisé américain en 1920.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]