John Brown & Company

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

55° 53′ 52″ N 4° 24′ 16″ O / 55.89778, -4.40442 () John Brown and Company de la Clydebank, West Dunbartonshire, Écosse, est une grande entreprise de construction navale britannique.

Histoire[modifier | modifier le code]

XIXe siècle[modifier | modifier le code]

L’entreprise de construction navale John Brown and Company fut fondée sous le nom de J&G Thomson en 1847 à Glasgow par les frères James et George Thomson, avec l'aide de l’ingénieur Robert Napier.

En 1851, la compagnie inaugure le chantier naval à Cessnock, et lance son premier navire, le Jackal en 1852. Ils se font rapidement une réputation dans le milieu de la construction de navires touristiques, en réussissant techniquement le navire Jurapour la ligne Cunard en 1854.

Le développement de l'entreprise l’oblige à s’installer à Barns (plus tard rebaptisé Clydebank) près du village de Dalmuir en 1871. L'emplacement privilégié situé au confluent de la Clyde, avec l'affluent Cart à Newshot Isle, facilite le lancement de très gros navires.

Malgré de graves difficultés financières, l'entreprise développera une réputation fondée sur la qualité de l'ingénierie et l'innovation.

XXe siècle[modifier | modifier le code]

Construction du paquebot RMS Queen Elizabeth entre 1936 et 1938 au chantier John Brown & Company.

Au début des années 1900, la société, innovatrice dans la technologie maritime, fonde la Brown, Curtis avec la société américaine Curtis International Marine Turbine Co. La performance de ces turbines impressionne la Royal Navy qui, en conséquence, en commande pour un grand nombre de ses navires de guerre.

En 1899, le chantier est repris par John Brown & Co, aciérie de Sheffield, et ainsi devient l'un des plus grands chantiers navals au monde. Beaucoup de navires de guerre et de Liners seront construits sur ces ateliers.

L’après-guerre verra une réduction importante des constructions de navires de guerre, compensée par un boom des navires marchands. Vers la fin des années 1950, l’entreprise verra une recrudescence des commandes de la part des pays Européens, de Corée et du Japon.

Clydebank adopte une stratégie de gestion par appel d'offres, en conservant une série de seuils de rentabilité par contrat. Les nouveaux chantiers deviennent plus productifs, en mettant fin aux méthodes non compétitives et en utilisant de nouvelles méthodes de travail, notamment pour la construction de Oceanic II destiné aux croisières de la ligne Cunard.

La société subira tout de même des pertes importantes et au milieu des années 1960, John Brown & Co potentiellement rentable sera obligée de fermer ses portes.

La cour décidera de fusionner la John Brown & Co avec l’Upper Clyde Shipbuilders, qui s'effondrera après de multiples controverses en 1971. Le dernier navire sera le gros transporteur de céréales Alisa, achevé en 1972.

La société Clydebank continue à fonctionner jusqu’en 2001, pour la construction de plates-formes pétrolières de la mer du Nord. John Brown Engineering, division de la compagnie, acquise par Trafalgar House (Kvaerner) en 1996 sera scindée ensuite en Kvaerner - Yukos - John Brown Hydrocarbures et Davy Process Technology.

Hydrocarbures John Brown a été par la suite vendue à la Chicago Bridge & Iron Société en 2003, et sera rebaptisée CB & I John Brown, et plus tard, CB & I UK Limited.

XXIe siècle[modifier | modifier le code]

Un plan d’urbanisation des vestiges de la grande entreprise John Brown & Company, est actuellement mis en œuvre entre le conseil West Dunbartonshire (Council) et l'entreprise actuelle. Le projet est basé sur la restructuration du port de Clydebank, la conservation de la grue Titan classée monument historique, conçue par l’ingénieur William Arrol, la construction d'un nouveau campus pour université, des bureaux modernes et une zone industrielle.

La ville de Clydebank espérait conserver le Queen Elizabeth 2, berceau du navire, mais celui-ci a été vendu le 18 juin 2007, par Cunard Line à Dubaï comme hôtel flottant.

Navires construits[modifier | modifier le code]

Civils[modifier | modifier le code]

Navires de guerre[modifier | modifier le code]

Bateaux mémorables[modifier | modifier le code]

Cloche du HMY Britannia

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]