John Bingham

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bingham.

John Bingham

Nom de naissance John Michael Ward Bingham
Activités romancier, journaliste
Naissance 3 novembre 1908
Haywards Heath, Sussex de l'Ouest, Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Décès 6 août 1988 (à 79 ans)
Langue d'écriture Anglais britannique
Genres Roman policier, roman d'espionnage

John Bingham, né le 3 novembre 1908, à Haywards Heath, dans le Sussex de l'Ouest, et mort le 6 août 1988, est un auteur britannique de plusieurs romans policiers et d’espionnage.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils unique du 6e Baron Clanmorris, dont il prend le titre en 1960, devenant ainsi le 7e Baron Clanmorris, il fait auparavant ses études au Cheltenham College. Il séjourne ensuite en Europe afin d’apprendre le français et l’allemand, puis devient reporter pour la presse britannique à partir de 1931.

Au début de la Seconde Guerre mondiale, il effectue son service militaire dans le génie pour le compte du Royal Engineers jusqu’en 1940, avant d'être affecté au Ministère de la Guerre. Il est alors chargé de mission d'espionnage pour le Security Service et aurait inspiré à John le Carré le personnage de George Smiley. De 1946 à 1948, il est membre de la commission de contrôle des troupes d’occupation britannique à Hanovre.

Il se lance dans l’écriture en 1952 et devient, avec Andrew Garve, l’un des précurseurs de la nouvelle école du roman policier anglais qui compte dans ses rangs John Wainwright et Ruth Rendell.

Les œuvres de John Bingham privilégient l’introspection psychologique, développent des interrogatoires d’un saisissant réalisme et remettent bien souvent en cause la probité de la police officielle ou des espions britanniques dans des récits au très lent déroulement.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • My Name is Michael Sibley (1952)
  • Five Roundabouts to Heaven ou The Tender Poisoner (1953)
    Publié en français sous le titre Cinq tours jusqu’au paradis, Paris, Michel Lafon, coll. Polar, 2008
  • The Third Skin ou Murder is a Witch (1954)
    Publié en français sous le titre La Troisième Peau, Paris, Gallimard, coll. Panique no 3, 1963 ; réédition, Paris, Gallimard, coll. Panique, 2e série no 17, 1963 ; réédition, Paris, Gallimard, Série noire no 1601, 1973
  • The Paton Street Case ou Inspector Morgan’s Dilemma (1955)
    Publié en français sous le titre Un sinistre Londonien, Paris, OPTA, coll. Littérature policière no 21, 1977
  • Marion ou Murder Off the Record (1957)
  • Murder Plan Six (1958)
  • Night’s Black Agent (1961)
    Publié en français sous le titre Cause toujours poupée!, Paris, Gallimard, coll. Panique no 6, 1964 ; réédition, Paris, Gallimard, coll. Panique, 2e série no 24, 1964 ; réédition de la même traduction sous le titre Le Compagnon de la nuit, Paris, Gallimard, Série noire no 1585, 1973
  • A Case of Libel (1963)
  • A Fragment of Fear (1965)
  • The Double Agent (1966)
    Publié en français sous le titre Mission boomerang, Paris, Gallimard, Série noire no 1240, 1968
  • I Love, I Kill ou Good Old Charlie (1968)
  • Vulture in the Sun (1971)
  • God’s Defector ou Ministry of Death (1976)
  • The Marriage Bureau Murders (1977)
  • Deadly Picnic (1980)
  • Brock (1981)
  • Brock and the Defector (1982)

Essai[modifier | modifier le code]

  • The Hunting Down of Peter Manuel (1973) (en collaboration avec William Muncie)

Adaptations[modifier | modifier le code]

Au cinéma
À la télévision

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]