John Ashbery

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
John Ashbery (2010)

John Ashbery, né le à Rochester, dans l'État de New York[1], est un poète américain, considéré comme le principal représentant de la poésie de l'École de New-York.

Biographie[modifier | modifier le code]

Œuvre poétique[modifier | modifier le code]

L'œuvre de John Ashbery a été récompensée de nombreux prix, parmi lesquels le Prix Pulitzer, le National Book Award, le National Book Critics Award ou encore, en 1992, le Prix Feltrinelli international pour la poésie.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Turandot and Other Poems (1953)
  • Some Trees (1956) (Prix « Yale Younger Poets »)
  • The Tennis Court Oath (1962)
  • Rivers and Mountains (1966)
  • The Double Dream of Spring (1970)
  • Three Poems (1972)
  • The Vermont Notebook (1975)
  • Self-Portrait in a Convex Mirror (1975) (Prix Pulitzer, National Book Award et National Book Critics Award)
  • Houseboat Days (1977)
  • As We Know (1979)
  • Shadow Train (1981)
  • A Wave (1984) (Prix Lenore Marshall Poetry et Prix Bollingen de l'Université Yale
  • April Galleons (1987)
  • The Ice Storm (1987)
  • Flow Chart (1991)
  • Hotel Lautréamont (1992)
  • And the Stars Were Shining (1994)
  • Can You Hear, Bird ? (1995)
  • The Mooring of Starting Out : The First Five Books of Poetry (1998) (élu « Livre de l'année » par le New York Times)
  • Wakefulness (1998)
  • Girls on the Run (1999) (inspiré de l'œuvre de Henry Darger
  • Your Name Here (2000)
  • 100 Multiple-Choice Questions (2000)
  • Other Traditions (2000)
  • As Umbrellas Follow Rain (2001)
  • Chinese Whispers (2002)
  • Selected Prose 1953-2003 (2005)
  • Where Shall I Wander (2005) (finaliste pour l'attribution du National Book Award)
  • A Worldly Country (2007)
  • Pierre Martory, The Landscapist, trad. de John Ashbery (2008)
  • Notes from the Air : Selected Later Poems (2007) (Prix international « Griffin Poetry » en 2008)
  • Planisphere (2009)
traductions françaises
  • Fragment : Clepsydre : poèmes français, trad. de Michel Couturier, Paris, Seuil, 1975, 90 p.
  • Quelqu'un que vous avez déjà vu, trad. de Pierre Martory et Anne Talvaz, Paris, POL, 1993, 214 p.
  • Heure locale, trad. d'Anne Talvaz, Bordeaux, Un bureau sur l'Atlantique, 1997, [29] p.
  • Autoportrait dans un miroir convexe, trad. d'Anne Talvaz, Saint-Pierre-la-Vieille, Atelier La Feugraie, 2004, 163 p.
  • Trois poèmes, trad. de Franck André Jamme et Marie-France Azar, Marseille, Al Dante, 2010, 131 p.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Antoine Cazé, John Ashbery : à contre-voix de l'Amérique, Paris, Belin, 2000, 127 p.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice d'autorité sur le site du catalogue général de la BnF

Notices d'autorité[modifier | modifier le code]