Berlin-Johannisthal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Johannisthal)
Aller à : navigation, rechercher

52° 26′ 36″ N 13° 30′ 08″ E / 52.4433, 13.5022

Johannisthal est un quartier de Berlin situé dans l'arrondissement de Treptow-Köpenick. Johannisthal fut intégré en 1920 dans le " Grand-Berlin " (Groß-Berlin) au sein de l'ancien district de Köpenick.

Johannisthal a sans doute été nommé ainsi d'après le Kolonienherrn Kammerrat Johann Wilhelm7 Werner († 1754).

Localisation du quartier au sein de l'arrondissement

Geographie[modifier | modifier le code]

Johannisthal était délimité au sud et au sud-ouest par le mur de Berlin qui le séparait de Berlin-ouest.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le village de Johannisthal n'était pas encore mentionné dans le " cadastre " (Landbuch) de 1375. La première mention date du 16 novembre 1753. Ses premiers habitants étaient entre autres des cordiers venus du Palatinat.

En 1880, Johannisthal devint une gare ferroviaire sur la ligne Berlin-Görlitz. La station s'appela jusqu'en 1920 Niederschöneweide-Johannisthal et depuis Schöneweide. En 1884, le quartier reçut l'appellation 'Bad' (les-bains, ville d'eau) mais qui disparut rapidement suite à l'urbanisation.

De 1905 à 1906, la municipalité construisit sur des plans du sculpteur et architecte de Charlottenburg Georg Roensch la mairie de style Néorenaissance, devenue depuis un centre socioculturel et un musée des traditions régionales.

Les activités aéronautiques[modifier | modifier le code]

En 1909, fut ouvert le premier aéroport d'Allemagne désigné Motorflugplatz Johannisthal-Adlershof. C'est là que s'écrasa en 1913 le ballon dirigeable Zeppelin LZ-18. Dans la période qui précéda la Première Guerre mondiale, plusieurs sociétés de construction aéronautique s'y installèrent dont Rumpler-Etrich-Taube. (voir aussi : Bücker Flugzeugbau, Beate Köstlin, Ehrenfried Günther von Hünefeld, etc.)

L'histoire de la poste aérienne civile allemande y débuta le 5 février 1919. À partir de cette date, les vols bi-quotidiens assurés par la Deutsche Luftreederei (DLR, fondée par AEG) transportaient le courrier de la capitale (surtout la presse) vers Weimar où siégeait l'assemblée constituante.

Cette liaison " aéropostale " ne pouvait être utilisée au début que par les députés de l'assemblée nationale qui avait été déplacée à Weimar (capitale de Thuringe) du fait des émeutes et de la situation révolutionnaire dans Berlin. La ligne fut ouverte au public quelques mois plus tard.

(…)

Après la Seconde Guerre mondiale, en 1945, l'Armée rouge utilisa l'aéroport.

Après la chute du mur de Berlin, l'aéroport fut fermé définitivement en 1995. L'espace est occupé en grande partie par un parc paysager.

Les activités cinématographiques[modifier | modifier le code]

En 1920 fut fondée la société Johannisthaler Filmanstalt GmbH (appelée aussi JOFA-ATELIER). C'est là que furent tournés des films célèbres comme :

En 1929, le cinéma parlant fit son arrivée et les studios furent repris dans les années 1930 par la société Tobis-Filmkunst GmbH.

Après la Seconde Guerre mondiale, la DEFA (en plus de Ufa) reprit le site de production de Tobis. En 1946 fut tourné-là le premier film allemand de l'après-guerre, Les assassins sont parmi nous (Die Mörder sind unter uns) avec Hildegard Knef dans le rôle principal dans une mise en scène de Wolfgang Staudte. Au cours des années suivantes, les studios servirent aussi pour des comédies (Gruppe Johannisthal) et des travaux de synchronisation.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

À partir de 1953, le premier bâtiment construit à partir d'éléments préfabriqués dans un but de rationalisation (Plattenbau) a été érigé à titre expérimental par l'Académie du bâtiment de RDA (Bauakademie der DDR) dans la rue Engelhardstraße aux numéros 11-13. Carl Fieger était l'un des principaux instigateurs de ce projet.

Le 13 août 1961, le quartier fut isolé du reste de Berlin-Ouest (arrondissement de Neukölln) par la construction du mur de Berlin jusqu'à sa chute en 1989.

Les différents quartiers[modifier | modifier le code]

  • Alt-Johannisthal (Johannisthal-le-vieux, Winckelmannstraße)
  • Eisenbahnsiedlung (quartier des cheminots, Friedrich-List-Str., Hagedornstraße)
  • Kleinhaussiedlung (quartier des maisonnettes, Am Alten Fenn)
  • Komponisten-Viertel (quartier des compositeurs, Fielitzstraße)
  • Schliemann-Siedlung (quartier Schliemann, Eisenhutweg)
  • Johannisthal-Süd (quartier sud, Springbornstraße)
  • Flugplatz-Siedlung (quartier de l'aérodrome)

Quelques noms de rues[modifier | modifier le code]

  • Sterndamm
  • Königsheideweg
  • Südostallee
  • Groß-Berliner Damm
  • Segelfliegerdamm
  • Springbornstraße
  • Stubenrauchstraße
  • Eisenhutweg (longeait le mur de Berlin)
  • Herrenhausstraße
  • Winckelmannstraße (la plus ancienne partie de Johannisthal)

Habitants célèbres de Johannisthal[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :