Johannes Wislicenus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Johannes Wislicenus

Description de cette image, également commentée ci-après

Johannes Wislicenus

Naissance 24 juin 1835
Querfurt (Saxe prussienne)
Décès 5 décembre 1902 (à 67 ans)
Leipzig (Allemagne)
Nationalité Drapeau d'Allemagne Allemand
Champs Chimie
Institutions Université de Leipzig
Renommé pour pionnier de la stéréochimie
Distinctions Médaille Davy

Johannes Wislicenus (né le 24 juin 1835 à Kleineichstedt, mort le 5 décembre 1902 à Leipzig) était un chimiste allemand, principalement connu pour ses travaux de pionniers dans le domaine de la stéréochimie.

Sa vie[modifier | modifier le code]

Fils d'un théologien radical protestant, Gustav Wislicenus, Johannes est né à Kleineichstedt (maintenant quartier de Querfurt en Saxe-Anhalt), dans ce qui est à l'époque la Saxe prussienne. Il entre à l'université Martin-Luther de Halle-Wittenberg en 1853, avant que sa famille émigre pour l'Amérique en octobre de la même année. Pendant une courte période, il travaille à Harvard comme assistant du chimiste Eben Horsford (en), et en 1855 il est recruté comme enseignant à l'Institut de Mécanique de New York. Après son retour en Europe en 1856, il continue d'étudier la chimie à l'Université de Halle sous la direction de Wilhelm Heinrich Heintz (en). En 1860, il commence à enseigner à l'université de Zurich, et en 1868 il est nommé professeur de chimie dans cette université et à l'Institut Polytechnique Suisse. En 1872, il succède à Adolph Strecker à la chaire de chimie de l'université de Wurtzbourg, et en 1885 il succède à Hermann Kolbe comme professeur de chimie à l'université de Leipzig, jusqu'à sa mort en 1902.

Ses recherches[modifier | modifier le code]

À partir de la fin des années 1860, Wislicenus consacre ses travaux de recherche à la chimie organique. Ses travaux sur les isomères de l'acide lactique de 1868 à 1872 le conduisent à découvrir deux substances, dont la structure chimique est identique mais les propriétés physiques différentes. Il nomme cette différence "isomérie géométrique". Il défendra ensuite la théorie de Jacobus Henricus Van 't Hoff sur l'atome de carbone tétravalent asymétrique. Il pense en effet que cette théorie, couplée avec l'hypothèse qu'il existerait des "forces spécialement dirigées, les affinités-énergie", qui déterminerait la position relative des atomes au sein d'une molécule, pourrait donner la possibilité de bâtir une méthode expérimentale permettant de déterminer l'ordonnancement spatial des atomes dans des cas particuliers.
Lors de ses activités à Wurtzbourg, Wislicenus développe l'utilisation de l'acétoacétate d'éthyle en synthèse organique.

En 1898, il reçoit la Médaille Davy, décernée par la Royal Society London en récompense de ses travaux en chimie organique et particulièrement dans le domaine de la stéréochimie.

Références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Johannes Wislicenus » (voir la liste des auteurs)

  • (en) K. J. Carpenter, « Protein cannot be the sole source of muscular energy (Fick, Wislicenus and Frankland, 1866). », J. Nutr., vol. 127, no 5 Supplement,‎ 1997, p. 1020S–1021S (PMID 9164290)
  • Encyclopædia Britannica (11th ed.). 1911. sur wikisource