Johannes Legrant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Johannes Legrant, connu également sous l'appellation de Jean Legrant et de Jan le Grant en Flandres, est un compositeur français actif vers 1420-1450 de la mouvance musicale de l'école bourguignonne et de l'école franco-flamande[1]. Il ne semble avoir aucun lien avec son homonyme Guillaume Legrant, également compositeur franco-flamand de la même époque.

Biographie[modifier | modifier le code]

On connait peu de chose sur sa vie de Jean Legrant du début du XVe siècle. En 1423 et 1424, il a été musicien et peut-être été vicaire à la Collégiale Saint-Vincent de Soignies, une collégiale ayant une activité musicale importante. Il fut chanteur à la cathédrale d'Anvers, de 1441 à 1443, comme l'indique les registres de l'église, sous le nom de "Heer Jan le Grant" en tant que chanteur.

Le style de Jean Legrant s'apparente à celui du début de l'école bourguignonne. Il semble ainsi influencé par la ressemblance à certaines des premières œuvres de Guillaume Dufay et Gilles Binchois. Il a écrit des compositions mélodiques élégantes à la façon bourguignonne. Ses compositions typiques des Bourguignons furent ses choix, telles que le rondeau et la ballade.

Il a composé à la fois de sa musique profane, quatre rondeaux et une ballade (Entre vous, nouviaux mariés[2]), ainsi que de la musique sacrée, quatre compositions sacrées, notamment un Gloria pour deux et trois voix et un crédo à trois voix.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Las je ne puis (rondeau)[3].
  • Entre vous, nouviaux mariés (ballade)[4].
  • Se liesse (rondeau)[5]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Encyclopédie Larousse
  2. Partition musicale de la ballade de Johannes Legrant
  3. Compositions de Jean Legrant
  4. (en) Concert de la BBC
  5. Musiques vocales du XVe siècle