Johannes Greber

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Greber.

Johannes GREBER

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Johannes GREBER

Activités Prêtre, auteur
Naissance 2 mai 1876
Morbach, Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Décès 31 mars 1944
New York, Drapeau des États-Unis États-Unis
Mouvement catholique, spirite
Genres christianisme, spiritisme

Johannes Greber (2 mai 1876 Wenigerath, Morbach - 31 mars 1944 New York) était un prêtre catholique allemand, qui réalisa des traductions du Nouveau Testament inspirées d'expériences de spiritisme.

Biographie[modifier | modifier le code]

Selon le récit de Johannes Greber, il rencontre en 1923 un jeune médium qui prétend que des « esprits » se manifestent par sa voix[1]. Intéressé par ce phénomène, ce prêtre organise régulièrement des séances de spiritisme avec l'aide de quelques paroissiens[2].

C'est ainsi que, durant plusieurs années, Johannes Greber pense recueillir des messages venant de l'au-delà et espère puiser "à la source" des explications concernant la Bible et le christianisme[3].

Ses investigations méthodiques et ses fréquents contacts avec des médiums lui attirent les foudres du tribunal ecclésiastique.

Finalement, il demande et obtient sa mise en congés de l'Église catholique le 31 décembre 1925[4].

Il émigre ensuite aux États-Unis où il commence une nouvelle vie. Il se marie, a deux fils et entreprend de rédiger une synthèse de ses notes. Ce travail aboutit à la parution, en 1932, de son premier livre qui est édité par Robert Macoy Publishing Company (New York) en deux versions  : Der Verkher mit der Geisterwelt (version allemande) et Communication with the spirit world (version anglaise).

Page de garde de l'édition originale anglaise (1932) du premier livre de Johannes Greber.

En 1937, une réédition de ces deux versions est imprimée par John Felsberg Inc., New York, avec quelques modifications mineures du texte. La même année, Johannes Greber publie chez le même éditeur une traduction personnelle des Évangiles basée sur les explications qu'il avait obtenues de la part des « êtres spirituels ». Cet ouvrage s'intitule The New Testament, a new translation and explanation, part 1.

Page de garde de l'édition originale anglaise (1937) du deuxième livre de Johannes Greber. L'étiquette centrale fut rajoutée vers 1970.

Par la suite, ces deux livres sont publiés par la Johannes Greber Memorial Foundation à Teaneck dans le New Jersey qui cesse ses activités au début des années 80[5].

Selon ses propres écrits, Johannes Greber avait rédigé le manuscrit d'un troisième livre The New Testament, a new translation and explanation, part 2[6]. Il s'agissait des explications concernant sa traduction des Évangiles. Son décès en 1944 et la perte du manuscrit firent que cet ouvrage n'a jamais été publié.

Après avoir quitté sa fonction de prêtre, il a travaillé toute sa vie de manière indépendante, en n'étant lié à aucun groupement spirituel en particulier[7].

Johannes Greber ne joua jamais le rôle de médium [8] mais resta un observateur curieux et méthodique des phénomènes spirites comme l'avait été Allan Kardec avant lui.

Johannes Greber

Le premier livre de J. Greber, Communication with the spirit World, relate ses expériences et d'autres similaires au XXe siècle, les lois qui régissent la communication des esprits avec le monde matériel, le spiritisme dans la Bible et les messages des esprits à propos des doctrines religieuses. Ce livre est réédité en français en 2005, sous le titre : Le livre mystérieux de l'au-delà[9].

Son point de vue : "Un seul chemin peut nous mener à la connaissance de l'après-vie. S'il existe un au-delà, un monde des esprits, la preuve ne peut nous être fournie que par les esprits venus jusqu'à nous pour nous instruire. Ils représentent les seuls témoins capables de nous parler de la vie éternelle. Tant que nous n'établissons pas une communication avec les esprits, nous ne pouvons pas nous libérer du doute" (Le Livre mystérieux de l'au-delà, page 2).

Son analyse devrait être mise en perspective avec celle communiquée directement par des médiums écrivant par psychographie.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • (fr) Johannes Greber, Le Livre Mystérieux de l'Au-Delà : La communication avec le monde spirituel, ses lois et ses buts, expériences personnelles d'un prêtre catholique[10]. Éditeur : Le Jardin des Livres (2005). Collection : Intemporel. (ISBN 2914569440)
  • (de) Johannes Greber, Der Verkehr mit der Geisterwelt, seine Gesetze und sein Zweck - Selbsterlebnisse eines katholischen Geistlichen. Johannes Greber Memorial Foundation, Teanneck N.J. 1980. (ISBN 3876670675)
  • (de) Johannes Greber, Das Neue Testament. Adapté de Spirituelle Christen e.V., Göppingen 2001. (ISBN 398085762X)
  • (en) Johannes Greber, Communication with the spirit world of God[11], Jalan Books, 2004. (ISBN 978-097480733[à vérifier : ISBN invalide])
  • (en) Johannes Greber, The New Testament, Jalan Books, 2004. (ISBN 978-0974807324)
  • (en) Johannes Greber, The New Testament: A New Translation Based on the Oldest Manuscripts (Traduit de l’allemand). Editeur : Johannes Greber Foundation (1980). (ISBN 1877626031)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Gottfried Briemle, Credo in unum Deum ... - ein Gebet und seine Wurzeln. Das christliche Glaubensbekenntnis im Lichte spiritueller Wahrheiten. Theophanica-Verlag, Aulendorf (2004). (ISBN 3980256952)
  • (de) Werner Schiebeler, Johannes Greber. Sein Leben und sein Werk. Johannes-Greber-Arbeitskreis-Verlag, Göppingen (1998). (ISBN 3980857603)
  • (de) Ingeburg Graf, Das "Greber-Buch" für Kinder: Sven und sein Freund der Apfelbaum. Verlag Sera Print, Einhausen (1994). (ISBN 3926707062)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. "C'était la fin de l'été de l'année 1923 ... Un jeune homme, âgé de 16 ou 17 ans, dit-il, fréquente le groupe ... Pendant les réunions, dit mon interlocuteur, il s'affaisse fréquemment, la tête en avant ... après quoi il reste assis, les yeux clos, et transmet d'admirables connaissances aux personnes présentes." Johannes greber, Le livre mystérieux de l'au-delà, page 18, éditions du Jardin des Livres, Paris, 2005.
  2. Communication with the spirit world (Le livre mystérieux de l'au-delà), deux premiers chapitres : Expériences vécues, La décision
  3. "La richesse de ce qui me fut donnée au travers de nos jeunes médiums, pourtant incultes, dépasse toutes les connaissances humaines en la matière. Et une seule explication arrive à être logique : ce sont bien des esprits désincarnés qui se servent d'eux (les médiums) pour nous convaincre de la réalité de l'au-delà, de l'existence de Dieu et du chemin qui nous mène à lui." Le livre mystérieux de l'au-delà, 2005, page 51
  4. "La procédure engagée par le tribunal ecclésiastique suivit son cours ... Le télégramme fut suivi d'une lettre de l'évêque m'accordant la mise en congès sollicitée ... le 31 décembre 1925", Le livre mystérieux de l'au-delà, 2005, page 50.
  5. Dernières éditions imprimées en 1980
  6. "The explanation of the New Testament, appended as Part II of the book, is not so much intended to make the translation clearer as it is to offer reasons for the several truths contained therein, to correlate them, and to build them into a compact edifice of truth", The New Testament, Part 1, Translation, 1937, page 16
  7. Dans les années 1980, les Témoins de Jéhova furent accusés par des détracteurs d'avoir utilisé les livres de Greber pour construire leur doctrine. De leur côté, les Témoins de Jéhova l'ont toujours nié. Cette polémique n'a jamais concerné Johannes Greber qui était mort quarante ans auparavant.
  8. "Je ne possède pas de constitution médiumnique, ni d'autres dons psychiques de ce genre. Je ne suis ni clairvoyant, ni clairentendant, ni sensitif. Jamais je n'ai été sujet à des transes. Ma santé est bonne, mes nerfs solides. J'ai observé ces phénomènes à l'âge de cinquante ans, après avoir connu, au cours de mon ministère de vingt-cinq ans comme prêtre catholique, toutes les vicissitudes de la vie humaine". Le livre mystérieux de l'au-delà, 2005, page 349
  9. Édité par Le Jardin des Livres, Paris
  10. Sur le site de l'éditeur
  11. Intégrale du texte en anglais

Articles connexes[modifier | modifier le code]