Johannes Eccard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Johannes Eccard

Description de l'image  Johannes Eccard 1615.jpg.
Naissance 1553
Mühlhausen, Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Décès 1611
Berlin, Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Activité principale Compositeur
Maîtres Roland de Lassus

Johannes Eccard, né en 1553 à Mühlhausen, en Thuringe, et mort en 1611 à Berlin, est un compositeur allemand de la Renaissance tardive.

Biographie[modifier | modifier le code]

De 1567 à 1571, il est choriste à Weimar et de 1571 à 1573, chanteur à la chapelle de Munich.

À l'âge de 18 ans, il se rend à Munich, où il devient l'élève de Roland de Lassus et chanteur de la chapelle de 1571 à 1573. Il retourne ensuite à Mühlhausen où, en collaboration avec Johann von Burgk et sous la direction de son premier maître, il compose un recueil de chants sacrés, intitulé Crepundia sacra Helmboldi (1577).

De 1577 à 1578, il est au service de la famille Fugger à Augsbourg. En 1580, il devient vice maître de chapelle de l'orchestre de la cour à Königsberg au service du margrave de Brandebourg-Anspach, l'administrateur du duché de Prusse, puis est promu maître de chapelle en 1604.

En 1608, il est nommé maître de chapelle du prince-électeur Joachim III Frédéric, électeur de Brandebourg, à Berlin mais il n'occupe ce poste que pendant trois ans, sa mort survenant en 1611.

Avec Leonhard Lechner, il est le plus important compositeur de chants d'église polyphoniques de son temps[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Les œuvres d'Eccard sont exclusivement des compositions vocales, telles que des chansons, des cantates sacrées et des chants religieux pour plusieurs voix. Leur structure polyphonique est une merveille de l'art vocal qui fait encore l'admiration des musiciens.

Ses œuvres sont l'expression d'un authentique sentiment religieux. Messes motets et surtout d'admirables lieder polyphoniques (170 sacrés et 80 profanes).

Les compositeurs principaux de motets allemands au tournant du seizième siècle - Hans Leo Hassler, Johannes Eccard (1553-1611), Leonhard Lechner (env. 1553-1606), et Praetorius - établirent le style de la musique d'église luthérienne en Allemagne qui culmina plus de cent ans plus tard dans les œuvres de J.S. Bach [2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dr Christian Zentner, Claudia Richter : "Musik", Ottus Verlag, Saint-Gall 2005, pages 26 et 27
  2. Donald J. Grout and Caude V. Palisca, A history of Western music, sixth edition, ed. Norton, page 228