Johannes Dümichen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Johannes Dümichen
Égyptologue
Pays de naissance drapeau du Royaume de Prusse en 1803 Royaume de Prusse
Naissance 15 octobre 1833
près de Głogów
Décès 7 février 1894 (à 62 ans)
Strasbourg
Nationalité allemande

Johannes Dümichen (né près de Głogów le 15 octobre 1833 - mort le 7 février 1894 à Strasbourg) est un égyptologue prussien.

Il étudie la philologie et la théologie à Berlin et Breslau. Par la suite, il devient l'élève de Karl Richard Lepsius et Heinrich Karl Brugsch, et se consacre à l'étude des inscriptions égyptiennes.

En octobre 1862, Dümichen effectue son premier voyage en Égypte et en Nubie ; il revient de ce voyage en avril 1865 ; puis il fait un second voyage en Égypte en 1868.

Il a été délégué par le gouvernement Prusse afin d'explorer la vallée du Nil en 1862 et 1868. Il a également accompagné le prince héritier en Égypte à l'occasion de l'ouverture du canal de Suez.

En 1872, il devient le premier titulaire de la chaire d'égyptologie de la Kaiser-Wilhelms-Universität (aujourd'hui université de Strasbourg[1]), spécialement créée pour concurrencer le Collège de France après la conquête allemande de l'Alsace[2].

Entre 1875 et 1876, il se rend en Égypte pour finaliser un travail commencé lors de voyages précédents sur les tombes thébaines et le temple d'Hathor à Dendérah. Il a été le premier à étudier la tombe 33 de Padiamenopé, monument qu'il appela Graßpalast (palais funéraire) et dont il s'était pris de passion ; il en avait commencé la description en plusieurs volumes mais mourut sans pouvoir achever son œuvre.

L'égyptologue Wilhelm Spiegelberg lui succéda à Strasbourg, d'abord comme Privatdozent, puis, à partir de 1899, comme Professeur extraordinaire.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Bauurkunde des Tempels von Dendera, 1865 ;
  • Geographische altägyptischer Inschriften Denkmähler, (4 vol.), 1865-1885 ;
  • Altagyptische Kalenderinschriften, 1866 ;
  • Altagypt Tempelinschriflen, (2 vol.), 1867 ;
  • Historische altägypt Inschriften Denkmäler, (2 vol.), 1867-1869 ;
  • Baugeschichte und Beschreibung, 1878 ;
  • Die kalendarischen Opferfestlisten von Médinet-Habou, 1881 ;
  • Geschichte des Alten Äegypten, 1878-1883 ;
  • Der Graßpalasi des Patuamenap dans thebanischen der nekropolis, 1884-1894.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Institut d'égyptologie de l'université de Strasbourg
  2. Frédéric Colin, « Comment la création d’une bibliothèque de papyrus à Strasbourg compensa la perte des manuscrits précieux brûlés dans le siège de 1870 », La revue de la BNU, no 2,‎ 2010, p. 24-47

Sources[modifier | modifier le code]

Une partie de cet article reprend le texte de l'Encyclopædia Britannica, onzième édition, publication tombée dans le domaine public.